Déviances aux normes sexe et sexualité à risque(s) : représentations et impact du genre dans la perception des risques sexuels

par Gwenaël Domenech-Dorca

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Patrick Gosling.

Le président du jury était Cendrine Marro.

Le jury était composé de Patrick Gosling, Cendrine Marro, Edith Salès-Wuillemin, Benoît Testé.

Les rapporteurs étaient Edith Salès-Wuillemin, Benoît Testé.


  • Résumé

    L’accès des femmes à une sexualité sans risque est soumis à l’image qu’elles se font de leurs partenaires. Nous nous proposons d’explorer l’impact des représentations de masculinité et de féminité dans la perception des risques sexuels. Cinq études seront mises en place afin d’étayer l’hypothèse générale suivante : les individus s’éloignant des normes de sexe de leurs groupes (hommes déviants et femmes déviantes) sont perçus comme prenant davantage de risques dans leurs sexualités que les individus en accord avec les prescriptions sociales (physiques et comportementales) de leur sexe.Nos résultats remettent en perspective une partie de la littérature. Pour une femme, un individu (sexe masculin ou féminin) correspondant aux attentes physiques et comportementales de son groupe de sexe prend plus de risques qu’un individu physiquement typique mais ayant des attitudes opposées à celles qui lui sont socialement préconisées (étude 3). Les normes comportementales, attribuées socialement aux hommes ou aux femmes, influencent directement l’image que l’on se fait d’une personne (étude 5). Ainsi, quel que soit son sexe, la présentation de comportements masculins amène à percevoir un individu comme ayant davantage de comportements à risques que lorsqu’il est décrit avec des comportements féminins.

  • Titre traduit

    Gender standards deviation and risk in sexuality : the impact of masculinity and femininity representations on the sexual risks perception


  • Résumé

    Women’s access to sexuality without risk is submitted to the perception they have of their partners. Our purpose is to explore the impact of masculinity and femininity representations into the sexual risks perception. Five studies will be presented to test this hypothesis: people who are far from their own sex group standards (deviant man or woman) are seen as people who are taking more risks in their sexuality than people who act in accordance with social prescriptions (physical appearance or behavior) concerning their sex. Our results puts into perspective one part of the literature. For a woman, a person (men or women) who is corresponding to the physical appearance and behavior expectations of her/his own sex group is taking more risks than a person with a typical physical aspect but with opposite social attitudes which are normally recommended (study #3). Standard behaviors, which are socially attributed to men and women, affect directly the image we have of a person (study #5). Indeed, whatever one’s sex, the presentation of a masculine behavior brings to perceive someone as a person who takes more risks than one described with feminine manners.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.