L'équilibre des opposés : du Taiji quan comme principe d'harmonisation

par Xavier Pietrobon

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Jean Seidengart et de Catherine Despeux.

Le président du jury était Baldine Saint Girons.

Le jury était composé de Jean Seidengart, Catherine Despeux, Baldine Saint Girons, Natalie Depraz, Romain Graziani.

Les rapporteurs étaient Natalie Depraz.


  • Résumé

    À partir d’une pratique bien spécifique, celle du Taiji quan, art martial chinois, l’objectif de cette étude est de repenser l’interaction psychophysique, à l’aune d’un regard à la fois phénoménologique et taoïste. Il s’agit donc de ré-interroger le déséquilibre de la hiérarchie habituelle entre corps et esprit sous un angle nouveau, celui d’une activité posant une situation de conflit, de crise, celle du combat, au sens large de l’affrontement. Dès lors, la confrontation entre la base spirituelle du Taiji quan, le taoïsme, et les acquis de la phénoménologie concernant l’interaction psychophysique, permet de repenser ce rapport en fonction d’une logique d’harmonisation, et par conséquent de manière dynamique. Art martial, le Taiji quan est en effet un art du mouvement (entre autres), et c’est précisément cette dimension, rythmée sur le modèle du couple notionnel chinois yin/yang, qui permet de développer de nouvelles modalités dans l’interaction psychophysique. L’analyse de ce qui apparaît alors comme une véritable intelligence somatique invite à poursuivre l’entreprise de réhabilitation du corps et des arts martiaux au sein de la philosophie, visant ainsi à équilibrer des opposés qui tendent finalement à se compléter, participant les uns des autres.

  • Titre traduit

    Equilibrium of opposites : Taiji quan as a principle of harmonisation


  • Résumé

    In considering the practice of Taiji quan, a Chinese martial art, this study aims to think about the psychophysical interaction from a point of view including Phenomenology and Taoism. The goal is to question the typical hierarchy between body and mind under a different angle : an activity involving a situation of conflict, of crisis, the fight, in the widest sense of confrontation. Consequently, the debate between the spiritual basis of Taiji quan, that means the Taoism, and what has been thought by phenomenology about psychophysical interaction, allows to think again this relationship with a perspective of harmonization, and thus in a dynamic way. As a martial art, Taiji quan is an art of movement, and this aspect, whose rhythm is given by the model of Chinese conceptual couple yin/yang, allows to develop new modalities in the psychophysical interaction. The analysis of what appears as a true somatic intelligence invites going on the project of rehabilitating body and martial arts in philosophy, aiming to equilibrate opposites that, in the end, are willing to complete each other, participating to each other.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.