« Unclear Occupation » la filière des plantes ayurvédiques : Paradoxes et limites de la gestion publique des ressources forestières au Kérala (Inde)

par Lucie Dejouhanet

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Frédéric Landy.

Soutenue en 2012

à Paris 10 .


  • Résumé

    Au niveau international, la protection de la biodiversité et la valorisation des médecines traditionnelles sont devenues des enjeux environnementaux et sociaux essentiels ; dans le cadre de la réflexion sur les services écosystémiques, la cueillette des produits forestiers non ligneux est perçue comme un moyen de développement des populations dans les pays du Sud. Au Kérala (Inde), la croissance de la production industrielle de médicaments ayurvédiques interroge les modes de gestion des ressources forestières, dont sont majoritairement issues les matières premières médicales. Dans cet État, connu pour son modèle de développement social, a été mise en place une filière intégrée et administrée de commercialisation des produits forestiers non ligneux, qui relie cueilleurs adivasi ayant le monopole de l’activité d’extraction de ces produits, et industries pharmaceutiques. Imposant une approche linéaire de l’approvisionnement de ces dernières, cette filière exclut du système une grande partie des acteurs engagés dans la commercialisation des produits, rendant illégale leur activité. Le système coopératif public offre une garantie de prix et de débouchés aux cueilleurs autorisés, remplissant son objectif social, mais il manque de compétitivité sur un marché dominé par le secteur privé. Celui-ci, non reconnu par l’État, organise l’activité, étend ses réseaux et crée autant de filières parallèles, dont l’opacité et la taille creusent le fossé entre industries et cueilleurs, interrogeant la durabilité économique et écologique du secteur. À travers l’analyse critique des étapes de la filière, ce travail met en évidence les contradictions dans la gestion publique des espaces forestiers, entre protection de la forêt et de ses habitants et production de ressources. La gestion participative cherchant à impliquer les populations forestières dans la protection de leur environnement, complexifie encore les relations de pouvoir et les enjeux de contrôle dans ces espaces.

  • Titre traduit

    « Unclear Occupation » the Channel of Ayurvedic Plants : Paradoxes and Limits in State Management of Forest Resources in Kerala (India)


  • Résumé

    Biodiversity protection and valorization of traditional medicines have become major environmental and social issues at the international level. While an ecosystemic service approach is being widely developed, the collection of non-wood forest products is seen as an opportunity for supporting the development of local populations in Southern countries. In Kerala (South India), the industrial production growth of ayurvedic medicines challenges the management of forest resources, from which the majority of medical raw material are extracted. In this State, known for its model of social development, an administered and integrated channel for the marketing of non-wood forest products has been implemented. It links adivasi collectors who have the official monopoly on the extraction of these products, with pharmaceutical industries. As it enforces a linear approach on their supplying, this channel excludes most stakeholders involved in the marketing of these products from the system, making their activity illegal. The public cooperative system offers price guarantees and market openings to authorized collectors – thus fulfilling its social role –, but lacks competitivity on a market, which is dominated by the private sector. The latter is not recognized by the State but it organises the activity, extends its networks and creates many parallel channels: the opacity and size of which widen the gap between industry and collectors, questioning the economic and ecologic sustainability of the sector. Through a critical analysis of the structure of the channel, this thesis highlights the contradictions in the public management of forest areas, split between protection of forest and its inhabitants and production of resources. The participative management tries to involve forest populations in the protection of their environment but in doing so, it complexifies even more power relationships and control issues in these areas.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (556 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p.475-502.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T12 PA10-009
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.