Dynamiques sociales et changement de pratiques viticoles : échanges professionnels, don et identités Le cas des viticulteurs de deux communes dans l’Hérault

par Felipe Valdivieso Larrain

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Norbert Alter.

Soutenue en 2012

à l'Université Paris-Dauphine .


  • Résumé

    En mobilisant notions sociologiques sur l’organisation et l’innovation, cette thèse explore des dynamiques sociales participant aux choix techniques pour l’entretien du sol et la protection phytosanitaire du vignoble. L’analyse qualitative des réseaux professionnels rend compte du rôle des échanges entre pairs dans le changement de pratiques. Les données révèlent un système de coopération informelle où sont échangées -sur le registre du don-, ressources nécessaires à la maîtrise du travail. Une forme de capital social est créée par une combinaison de liens faibles et forts. Au-delà des caractéristiques des viticulteurs et des exploitations, une correspondance entre certains choix techniques et la position au sein des réseaux professionnels est observée. Or la coexistence de normes pratiques selon le mode de production (Conventionnel, Raisonné, Bio) fonde de nouvelles formes d’identité professionnelle participant à la régulation des relations entre viticulteurs, en limitant leurs échanges. Sans négliger d’autres facteurs, changer de pratiques aurait des effets sur l’identité des viticulteurs et donc sur leur accès au système d’échanges décrit.

  • Titre traduit

    Social dynamics and change of working practices : professional exchanges, gift and identities.A case study of wine-growers in two rural disctricts in the Hérault, France


  • Résumé

    Changing working practices is a complex process. Using sociological concepts regarding organizations and innovation, this thesis explores the social dynamics involved in technical decisions surrounding the care of soil and the protection of vines. Using a qualitative analysis of professional networking, special attention was given to the role played by interactions between peers. The analysis reveals a system of informal cooperation ruled by the gift, where vintners exchange resources. A social capital is created by both strong and weak ties. Beyond the individual characteristics of the vintners and their farms, there is a certain correspondence between technical decisions and the positions in professional networks. However, the coexistence of practices in areas regarding types of production (Conventional,Reasoned, Organic) favours the emergence of new professional identites that regulate the relationships between vintners, setting limits on the exchange of resources. Understanding changing practices should take into account the consequences for the vintners’ identity, and their effects in terms of access to the exchange system described

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (347 p.)
  • Annexes : bibliogr. 160 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Dauphine (Paris). Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.