Le taux d'escompte à long terme en tenant compte de la production

par Pierre-Olivier Rüther

Thèse de doctorat en Sciences. Mathématiques appliquées

Sous la direction de Elyes Jouini.

Soutenue en 2012

à l'Université Paris-Dauphine .


  • Résumé

    La thèse étudie l'impact des croyances hétérogènes sur les caractéristiques d'économies à l'équilibre composées d'agents irrationnels. Dans la première partie est analysée une économie à l'équilibre composée de deux agents, l'un optimiste et l'autre pessimiste, investissant dans une production en offre illimitée et une obligation en offre net zéro. Les investissements optimaux de l'optimiste (pessimiste) dans la production et dans l'obligation sont respectivement plus élevés (bas) et plus bas (élevés) que dans le cas rationnel. Le taux sans risque est une moyenne des taux homogènes des économies à un agent, pondérée par les parts de la richesse totale que chaque agent détient. Le taux, pro-cyclique,fluctue entre le taux de l'optimiste (borne supérieure) et du pessimiste (borne inférieure). Les fluctuations du taux et la part de richesse globale investie dans l'obligation augmentent avec une divergence de croyances croissante. Un agent à richesse quasi nulle a le plus grand impact sur les caractéristiques. Dans la deuxième partie, on étudie une économie à l'équilibre composée d'agents ayant des croyances subjectives et hétérogènes. Les agents, individuellement irrationnels mais collectivement rationnels, se partagent une dotation générée par deux sources de risque. Les primes de risque et le taux sans risque sont des moyennes de leurs niveaux analogues à celui dans des économies à un agent, pondérées par la part de la dotation de chaque agent. Ils sont en moyenne égaux à leurs valeurs rationnelles et ont un comportement pro- ou contra-cyclique défini par les croyances. Une plus forte divergence de croyances crée plus grande incertitude et volatilité sur les prix d'actifs


  • Résumé

    The thesis explores the impact of heterogeneous beliefs on the equilibrium characteristics prevailing in economies made of irrational agents. In the first part, an economy providing investment opportunities in production of unrestricted supply and a bond of zero supply to both an optimist and a pessimist is analyzed at the equilibrium. The optimist's (pessimist's) optimal investment in the production and the bond turn out higher (lower) and lower (higher), respectively, than in the rational case. The equilibrium risk free rate is a wealth share weighted average of the homogeneous rates, the rates prevailing in the single agent economies, and it undergoes pro-cyclical fluctuations within bounds defined by the optimist's (upper) and the pessimist's rate (lower). Higher divergence of beliefs not only leads to larger fluctuations of the risk free rate but also increases the fraction of total wealth invested in the bond. Finally, an agent's impact on the equilibrium characteristics is highest for near zero personal wealth. In the second part, the equilibrium characteristics of an economy made of agents, with subjective and heterogeneous beliefs, are studied. The agents, as a group rational, share an endowment driven by two sources of risk. The market prices of risk and the risk free rate are consumption share weighted averages of their analogues arising in the single agent economies. They are on average equal to their rational values and exhibit cyclical behaviours, pro- or counter-cyclical, depending on the belief setup. Higher belief divergence leads not only to more uncertainty on asset prices but also to higher volatility of the equilibrium characteristics

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (164 p.)
  • Annexes : bibliogr. 45 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Dauphine (Paris). Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.