Assignation collective et socialisation d'attente : Le cas des harkis et des jeunes de cités

par Tahar Bouhouia

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Norbert Alter et de Michel Liu.

Soutenue en 2012

à l'Université Paris-Dauphine .


  • Résumé

    Cette recherche-action, nourrie à la fois par mon histoire sociale de fils de Harki et ma pratique d'éducateur de rue et de chercheur, accrédite l'hypothèse d'une production de situation de non force sociale instituée à partir d'une norme administrative, conduisant à la dépolitisation des populations socialement disqualifiées. Dans cette optique, la situation des "harkis" et la population dite "jeunes de cités" résultent d'un processus qui organise et institue un rapport social fondé sur un principe de "non relation", qui assigne chacune de ces populations dans un système juridique et administratif constitué a priori. Or, notre thèse soutient que pour permettre aux institutions de construire du lien social là où elles ont tendance, parfois malgré elles, à construire du contrôle et de l'assignation collective, l'action à visée transformatrice doit se situer au niveau des organisations. Car, comme l'indique l'analyseur "prévention spécialisée", leurs dynamiques sont au service d'un principe qui configure des situations d'assignation collective et organisent un "refus de relation", constitutif d'une forme d'exclusion sociale. Dans cette perspective, le "marginal sécant" correspond à l'"acteur générant", dans son rôle d'accompagnement des formes d'émancipation sociale. Fondée sur un processus visant à favoriser une dynamique de "développement endogène", la culture induite par le marginal sécant permettrait alors aux acteurs concernés par le changement, de saisir les contradictions instituées dans l'organisation.

  • Titre traduit

    Collective assigment and socialization through expectation : The case of the "Harki" and the suburban housing estates youth


  • Résumé

    This action-research, fuelled both by my personal social history, as the son of an "harki", and by my experience as a street educator and researcher, substantiates the hypothesis that a social non-force is produced, and is established according to an adminidtrative standard, leading to the depoliticization of the socially disqualified populations. From this perspective, the situation of the "harki" and the so-called "suburban youth", are the result of a process wich organizes and sets up a social order based on a principle of "non-relationship", wich assigns each of these populations in a legal and administrative system established a priori. However, our thesis argues that in order to allow institutions to build up social cohesion where they have tendency, sometimes unwillingly, to build up collective assignment and control, the action aiming at a transformation has to come from the organizations. For, as the analyzer "specialized prevention" indicates, their dynamics are at the service of a principle that sets up situations of collective assignment and organizes a "denial of relationship", constitutive of a form of social exclusion. From this point of view, the "secant marginal" becomes the "generating actor", in his role of supporting forms of social emancipation. Based on a process aiming to promote dynamics of "endogenous development", the culture induced by the secant marginal would then allow the actors affected by the change, to grasp the contradictions instituted in the organization.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2013 par L'Harmattan à Paris

Assignation collective et socialisation d'attente : le cas des harkis et des jeunes des cités


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (506 p.)
  • Notes : Thèse confidentielle jusqu'en 2022

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Dauphine (Paris). Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2013 par L'Harmattan à Paris

Informations

  • Sous le titre : Assignation collective et socialisation d'attente : le cas des harkis et des jeunes des cités
  • Dans la collection : Educateurs et préventions
  • Détails : 1 vol. (158 p.)
  • ISBN : 978-2-343-01043-4
  • Annexes : Bibliogr. p. 153-158. Notes bibliogr.
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.