L'information fluide

par Wei Sun

Thèse de doctorat en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Patrick Curran.


  • Résumé

    Multimodale par ses contenus, la nature multidimensionnelle de cette écriture et de cette lecture passe par des innovations ignorées, négligées ou pire singées. Des mathématiciens et des topologues se sont intéressés aux hypermédias en raison de cette « profondeur », ces abîmes perceptuels entre le « n+1 » et le « n-1 » que tant de référents du domaine hypertextuel n’ont pas même abordé durant toute leur carrière. Ils sont restés ainsi devant le seuil comme ceux dont les deux yeux ne fournissent (faute d’un cerveau entrainé, adapté) aucun indice de relief et une simple exploitation 2D de la profondeur. Or c’est a minima la « quatrième dimension » qui est en jeu dans l’ « informatique fluide ». L’hypercube, cette structure multidimensionnelle continuant d’inspirer, après la thèse de Patrick Curran, plusieurs générations de travaux pour rouvrir la voie féconde de Rübik, Hinton, Hoffstadter… J’ai le privilège d’avoir continué l’exploration (inépuisable) de cette voie, au terme d’une progression muséographique doublée d’une approche du « synergiciel en anneau ». C’est probablement en raison de cette conjonction d’approches instrumentées et de prospective collaborative que Patrick Curran affirme aujourd’hui : « Tu es en train d’aboutir avec Anis Bouali l’une des deux premières hyperthèses. Cela ne signifie pas qu’elles sont supérieures aux autres, mais qu’elles procèdent de l’interdimension des autres : elles en traversent et relient plusieurs » Nous commençons le plus souvent par longer les « portulans », qui décrivent les contours mais sont incapables d’inciter à nous risquer dans l’ « hypermonde ». Encore moins aux audaces de l’habiter. Ce qui est notre ambition actuelle comme celle de l’ « Hologrammatic Project », envisagé en 2008 par Patrick Curran Car ainsi l’individu, quel que soit son environnement, dispose d’une « réalité augmentée » à sa disposition, un « juste-au corps » qui n’entrave pas sa progression dans la multisensorialité, sysnesthésique, écosophique des données qui le rattachent au Monde. Les « Stéréoguides » , capables de stimuler l’écoute et le regard, seront probablement l’interface la mieux adaptée et adaptable à cette fluidité (im)matérielle.

  • Titre traduit

    Fluid'information


  • Résumé

    Multimodal by its contents, the multidimensional nature of this writing and this reading passes by the innovations ignored, neglected or worse aped. Mathematicians and topologists are interested in hypermedia because of its "depth", these perceptual abysses between the "n+1" and the "n-1" as so much as references of the hypertextual domain have not even touched throughout their careers. They stayed in front of the threshold as well whose eyes do not provide (fault of a trained adapted brain) any indication of relief and a simple 2D operating of the depth. Now this is a minimum "fourth dimension" which plays in the “fluid informatics. " The hypercube, this multidimensional structure goes on inspiring, after the thesis of Patrick Curran, the work of several generations to reopen the fertile way of Rubik, Hinton, Hoffstadter. . . I have the privilege of continuing the exploration (inexhaustible) about this way, under a museographic dubbed increasing of a approach of “synergy in ring”. This is probably due to this combination of instrumented approaches and collaborative prospective which Patrick Curran affirms today: “You’re trying to achieve with Anis Bouali one of your first hyperthesis. That does not mean they are superior to the others, but they proceed from the interdimension of others: they cross in and connect with several. ” We start often along the “Portulans”, which describe the contours but are unable to induce us to venture into the “Hypermonde”, moreover daring to live into it. This is what our current ambition as “Hologrammatic Project” is, it is proposed in 2008 by Patrick Curran. Well as the individual, its environment has an "augmented reality" at its disposal, a "just-in body" which does not impede its progress in the multisensoriality, sysnesthésic, ecosophic of data which connect with the world. The "Stereoguides", which are capable to stimulate the listening and the looking, will probably be the most suitable interface and adaptable to this (im)material fluidity.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (311 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 305-311

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 3778
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.