Stratégies de gestion du risque innondation, ouvrages d'art et ingénieurs, en Loire nivernaise depuis le XVIII° siècle

par Saida Temam

Thèse de doctorat en Géographie et aménagement

Sous la direction de Emmanuèle Gautier et de Françoise Plet.


  • Résumé

    L'étude de l’histoire des stratégies de gestion des inondations dans les Vals de Loire est d’un intérêt majeur; la vulnérabilité aux inondations s’est fortement accrue dans les dernières décennies du fait de l’accroissement du tissu urbain, mais aussi de l’extension agricole en zone inondable. La partie des vals de Loire considérée, le Nivernais, n’a jusqu’alors pas fait l’objet d’études scientifiques à la différence des vals tourangeaux et angevins. La mise en perspective historique de la question de la vulnérabilité aux inondations du val de Loire nivernais démontre comment la gestion actuelle des inondations repose sur un malentendu historique : les levées, qui sont perçues unanimement (riverains, gestionnaires, responsables politiques) comme l’élément majeur de protection contre les crues, ont été conçues par des ingénieurs du XVIII° siècle qui cherchaient avant tout à améliorer les conditions de navigation et à faire du fleuve un axe majeur de la France « moderne ». On analyse donc l’origine politique et économique de ce glissement de fonction et de perception des levées. Paradoxalement, leurs limites en matière de protection contre les inondations ont été identifiées et décrites très tôt. Les méthodes utilisées seront l'analyse diachronique des cartes et mémoires d'aménageurs et ingénieurs, avec création d'un SIG historique rassemblant le corpus de données sur les évolutions du lit fluvial et des ouvrages, et l'analyse des discours accompagnant les fonctions du fleuve, de la fin du XVII° siècle à nos jours.

  • Titre traduit

    The management strategies of flood risk, engineering works and engineer, in nivernaise Loire since XVIII° siècle


  • Résumé

    The study of the history of the management strategies of the Loire valley flooding is of a great importance; the vulnerability to flooding has strongly increased during the last decades because of the urban growth and agricultural extension in floodplains. The study area is the Nivernais, located in the upper part of the middle Loire valley that was relatively neglected by scientific research, by comparison with the Touraine and Anjou valleys. The historical approach concerning the Loire valley vulnerability to inundations in the Nivernais demonstrates how present flooding management depends on a historical misunderstanding: “levees” (dykes) are presently considered by all (riverside inhabitants, managers and politicians) as the main infrastructure against flooding, however the dykes were built by XVIII° century engineers, who first aimed to improve navigation and to make the Loire River a modern fluvial axis. Political and economical origins of the change of use and perception of the fluvial works are investigated. As a paradox, limits of dykes in terms of protection against inundation were early identified and well known. A combination of different methods and tools is developed: analysis of maps and engineer memoires is reinforced by the elaboration of a historical GIS, that groups together data on fluvial bed evolution and engineering works, from the end of the XVII° century to the present.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (533 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 367-388

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 3713
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.