La Figure visuelle des arts joués, Ses rapports au mythe : une recherche sur la création des figures cinématographiques par des moyens mythologiques

par Liina Keevallik

Thèse de doctorat en Théâtre et danse

Sous la direction de Claude Amey et de David Vseviov.

Soutenue en 2012

à Paris 8 .


  • Résumé

    Cette étude sur la figure des « arts joués » s’appuie sur la théorie du cinéaste russe, Tarkovski, qui conçoit la figure comme « une chose simple et banale » de la vraie vie, portée à l’écran. La recherche se concentre sur la figure de cinéma, plus proche de la vie réelle que les autres arts joués. La figure nous influence par la voie sensible, et on la distingue d’un symbole – signe rationnel. La ressemblance structurelle entre la figure et le mythe, découverte par l’analyse des mythes de Lévi-Strauss, permet de dire que la figure naît toujours du conflit de deux opposés : elle tente toujours, à sa manière, de réunir les deux extrémités contradictoires du monde. Une séparation des figures en deux grands groupes – les figures barbares et les figures intellectuelles – se fonde sur les œuvres de Tarkovski et de Godard. En comparant les figures russes et les figures françaises, on passe par les contes de fées, les mythes locaux. Une étude du mythe contemporain, fondée sur les écrits de Barthes, démontre que le mythe d’aujourd’hui, réduit en image, peut lui aussi jouer le rôle de figure sans qu’il change. L’engagement du haïku, également fondé sur la logique de deux composants contrastés, nous fournit un maillon précieux entre le mythe quotidien et la création. Il nous apporte la logique d’une poétisation simplissime de la réalité. Notre formule pour la construction d’une figure « par la voie mythologique » est la suivante : mythe classique universel – mythe contemporain – haïku – figure visuelle. Une simulation de création de la figure selon notre schéma en démontre le processus. L’étude aboutit à un nouveau classement des figures, fondé sur leur comportement.

  • Titre traduit

    The Visual Figure in Playful Art Forms, Its Relation to a Myth : a study of the creation of cinematic figures by mythological means


  • Résumé

    This study of the visual figure in playful art forms is based mostly on the writings of the Russian director Tarkovski, who sees the figure as something “simple and banal” from reality transferred to the screen. It focuses on the figure of film – a playful figure closest to reality. The influence the figure has on us is purely perceptible and it is therefore strictly distinguished from a symbol, a rational sign. The structural similarity between a figure and a myth, found from the myth analysis by Lévi-Strauss, proves that a figure is always born from a conflict of two opposites: it makes an effort to unite the two contradictory ends of the world in its own way. A division of figures in two basic groups – barbarian figures and intellectual figures – results from the observation of the works of Tarkovski and Godard. The comparison of Russian and French figures is accompanied by an analysis of fairy-tales, the local myths. A study of contemporary myth, based on the writings of Barthes, demonstrates that a modern myth, reduced to an image, can play the role of the figure itself, without any modifications. A haiku, also founded on the logic of two contradictory components, gets involved as a precious link between the everyday myth and the act of creation. It provides us with the valuable know-how of turning real life into elementary poetry. The formula offered for creating a figure “by mythological means” is the following; the universal classical myth – the contemporary myth – the haiku – the visual figure. A simulation of creating a figure according to the scheme illustrates the process. The study leads to a new classification of figures, founded on their behaviour.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (447 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 443-445. Filmogr. 446-447

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 3498
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.