La démocratie participative dans le Venezuela chaviste : éthnographie politique de trois quartiers de Caracas

par Mila Ivanovic

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Yves Sintomer.

Soutenue en 2012

à Paris 8 .


  • Résumé

    Après douze ans d’existence, la « Révolution bolivarienne » qui voit le jour en 1999 avec la victoire de Hugo Chavez aux élections présidentielles semble poser de nouvelles bases à l’édification d’un système démocratique tourné vers le plus grand nombre à travers l’avènement d’une « démocratie participative et protagonique ». Cette thèse se fonde sur sept années d’observations et d’analyse du processus politique toujours en cours au Venezuela, autour d’une appréciation empirique des structures et dispositifs de la participation populaire, communautaire et militante. En étant tout particulièrement attentif au chemin parcouru par la gauche non parlementaire dans l’évolution progressive du discours participatif dans ce pays, l’entreprise principale de cette thèse est ethnographique. On tente de délimiter les contours des différentes variantes du projet bolivarien de refondation institutionnelle, à travers la pluralité des courants et des pratiques qui le composent, pour rendre compte d’une stabilisation relative du mouvement social se définissant dans l’écriture diachronique d’une « culture politique participative » et la conformation progressive d’une « société mobilisée ». Par ailleurs, il s’agit de comprendre les effets d’un tel programme politique sur les pratiques sociocommunautaires et militantes d’une population historiquement reléguée à l’état d’observateur passif ou de clientèle loyale aux partis, composantes essentielles du système politique démocratique vénézuélien de la seconde moitié du 20ème siècle. Notre propos s’insère aussi dans un dialogue critique sur les modalités d’appréciation de cette situation et les outils que la science politique, la sociologie et la philosophie politique offrent pour décrypter la scène vénézuélienne. Enfin, notre analyse est alimentée par l’expérience singulière d’accompagnement d’un processus politique qui semble faire écho au renouveau politique et épistémologique du débat sur la démocratie en ce début de siècle et dont le Venezuela est une de ses manifestations.

  • Titre traduit

    ˜The œparticipatory democracy in chavist Venezuela : political ethnography of three neighbourhoods in Caracas


  • Résumé

    After twelve years of existence, the « Bolivarian Revolution » which was born in 1999 with the victory of Hugo Chavez appears like the edification of new bases of a democratic system turned toward the great majority via the advent of a « participatory and protagonistic democracy ». This thesis goes by seven years-observation and analysis of the political process ongoing ever in Venezuela, upon an empirical assumption of popular, rank-and-files, grass-root participation’s structures and devices. Paying particular attention to the non-parliamentary left path in the progressive evolution of the participatory discourse in that country, the principal purpose of this work remains ethnographic. I try to delimit the key lines of the different variants of the Bolivarian institutional overhaul project, through the plurality of streams and practices that composed it. In order to portray the relative stabilization of the social movement, I consider the diachronic script of a “participatory political culture” and the progressive formation of a “mobilized society”. In addition, it consists in understand the effects of such a political program into the socio-communitarian and militant practices of a population historically relegated to a passive-observer status or a parties loyal clientele. These two elements are essential parts of the Venezuelan democratic system in the second-half of the 20th century. My approach also lies on a critical dialogue about the modalities of understanding that situation and the tools used by political science, sociology and political philosophy in the description of the Venezuelan scene. Finally, my analysis is willing to be based on a singular experience of accompaniment to a political process which seems to announce a political and epistemological renewal of the debate on democracy in the 21th century to what Venezuela offers a living manifestation.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (527 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 494-520

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 3454
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.