L’instrumentalisation de l’histoire de la philosophie au service de la philosophie du dix-neuvième siècle : enjeux philosophiques et politiques : Pierre Leroux contre Victor Cousin

par Lucie Rey

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Patrice Vermeren.

Soutenue en 2012

à Paris 8 .


  • Résumé

    Il s’agit de montrer comment la question de l’émancipation intellectuelle par la philosophie et celle de l’émancipation politique se nouent de façon particulière dans le rapport qu’une philosophie entretient avec l’histoire de la philosophie. En effet, la constitution d’un dogme de la pensée philosophique et l’assujettissement de la philosophie à la politique vont de pair, et ils sont tous deux à l’origine de la discipline philosophique au dix-neuvième siècle en France. La philosophie se construit alors selon un double rapport : à la tradition philosophique et au pouvoir politique. Or les deux termes de ce rapport se situent à leur tour dans une relation de dépendance. Selon la conception politique qu’il s’agit de défendre ou de légitimer, l’usage de l’histoire de la philosophie est très différent. Dès lors, il apparaît comme un révélateur de la finalité assignée à la philosophie dans l’antagonisme qui oppose Victor Cousin et Pierre Leroux. On trouve chez ces auteurs deux types d’instrumentalisation de l’histoire de la philosophie, subordonnée à des motifs politiques. Mais si la politique est le « corollaire de la philosophie » comme l’affirme Leroux, cela peut s’entendre de différentes manières : nous tenterons de dégager en quels sens cette affirmation peut être comprise et dans quelle mesure la tradition philosophique est mise au service des différentes finalités politiques possibles de la philosophie.

  • Titre traduit

    ˜The œinstrumentalization of the history of philosophy in service of nineteenth century philosophy : philosophical and political issues : Pierre Leroux versus Victor Cousin


  • Résumé

    This work intends to point out how the issues of intellectual emancipation and of political emancipation are linked in a particular way through the relationship that a philosophical doctrine has with the history of philosophy. Indeed, the constitution of a philosophical dogma and the submission of philosophy to politics go together and have both been at the origin of the institutionalization of philosophy as a school and university discipline. In this context, philosophy is built within a double relationship : to philosophical tradition on the one hand and to political power on the other hand. In addition, the two terms of the relationship are subordonnated to one another. According to the particular political conception one intends to defend and legitimate, the utilization of the history of philosophy does not answer the same kind of issues : thus it appears as a revealing element in the antagonism that opposes Victor Cousin to Pierre Leroux. We find two different ways of instrumentalizating the history of philosophy in these authors’ doctrines, subordinated to political motivations. Indeed, if politics are the « corollary of philosophy » as Pierre Leroux says, this assertion may be understood in different ways : we will try to bring out the different interpretations and to show how the reconstitution of a philosophical tradition is related to the political finality assigned to philosophy.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2013 par l'Harmattan à Paris

Les enjeux de l'histoire de la philosophie en France au XIXe siècle : Pierre Leroux contre Victor Cousin


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (509 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 496-509

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 3451
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2013 par l'Harmattan à Paris

Informations

  • Sous le titre : Les enjeux de l'histoire de la philosophie en France au XIXe siècle : Pierre Leroux contre Victor Cousin
  • Dans la collection : ˜La œphilosophie en commun
  • Détails : 1 vol. (462 p.)
  • Notes : Autres tirages : 2014.
  • ISBN : 978-2-336-00515-7
  • Annexes : Bibliogr. p. 455-[463]. Notes bibliogr.
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.