Patience de l’action, Hannah Arendt

par Jordi Carmona Hurtado

Thèse de doctorat en Philosophie et politique

Sous la direction de Stéphane Douailler et de Aranzueque Sahuquillo.

Soutenue en 2012

à Paris 8 .


  • Résumé

    La politique, pour Arendt, nomme une expérience précise, infiniment pratique : le politeuein. C’est l’expérience de l’agir. Mais on ne saurait agir qu’au pluriel, et il y a une radicale autonomie de la praxis. La politique, au pluriel agissant, effectue une révélation du-monde : elle change le « désert » en « monde ». Parce qu’agir est fondamentalement commencer quelque chose, la politique se laisse le mieux approcher aux moments révolutionnaires, aux moments de hiatus dans les temps historiques, où la capacité originaire des hommes apparaît à la lumière du jour. L’expérience de la politique nous montre que l’agir humain est la seule figure véritable de ce que les philosophes ont appelé l’arkhè. La pensée politique recherchée par Arendt est une pensée qui saurait s’exercer en conditions de pluralité. Cela exige de décentrer le dispositif philosophique dans son ensemble : du théorique, le séjour du singulier-universel, vers l’Öffentlichkeit, le séjour du pluriel-mondial. Penser politiquement, cela suppose d’endurer le Faktum de la pluralité en développant une patience de l’action. La pensée politique prend la forme d’une compréhension, ce qui nomme le moment principal de ce décentrement. Si l’action commence à chaque fois quelque chose de nouveau, si elle est fondamentalement une rupture, la patience de l’action définit le travail, l’effort et la discipline du commencement — du miracle. Cette patience définit une philosophie de l’initium, de l’initiative. Le défi principal de ce mode de la pensée consiste à soustraire le moment du « au commencement » de l’emprise du mythe. Ainsi, la pensée politique arendtienne est une pensée critique, ou plutôt une pensée Aufklärer.

  • Titre traduit

    Patience of the action, Hannah Arendt


  • Résumé

    Politics, as Arendt understands it, is the name of an specific experience, infinitely practical : the politeuein, the experience of acting. Thus, plurality is the condition of acting and so there is a radical autonomy of praxis. Politics, as a plural action, accomplishes a revelation of the-world : it transforms the no man’s land into a world. If acting means primarily beginning something, the revolutionnary periods teach us with particular acuity about acting : the periods of an hiatus in historical time, when the originating capacity of men appears in an explicit way. The experience of politics shows that human acting is the mere genuine figure of that thing that philosophers called arkhè. The political thinking which Arendt has investigated is a specific way of thinking to put in practice in conditions of plurality. That means to off-center the philosophical device altogether : from the theoretical, the place of the singular-universal, to the Öffentlichkeit, the place of the plural-earthly. Political thinking means acomplishing the task of enduring plurality and developping a patience of the action. Political thinking is mainly a means of comprehension, which is the name of the crucial moment of this off-centering process. If acting starts something new each time, if it’s primarily a rupture, the patience of the action defines the labor, the effort and the discipline of beginning, of miracle. This patience defines a philosophy of initium, of initiative. The main challenge of this way of thinking consists on substracting the moment of « in the beginning » from mythic power. Therefore, Arendt’s political thinking is a critical thinking, or rather an Auflkärer thinking.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2015 par l'Harmattan à Paris

Hannah Arendt : patience de l'action


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (360 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 316-324

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 3262
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2015 par l'Harmattan à Paris

Informations

  • Sous le titre : Hannah Arendt : patience de l'action
  • Dans la collection : Ouverture philosophique
  • Détails : 1 vol. (330 p.)
  • ISBN : 978-2-343-05769-9
  • Annexes : Bibliogr. p. 321-327
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.