La conception du temps chez Simone Weil

par Juan-Manuel Ruiz Jiménez

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Georges Navet.

Soutenue en 2012

à Paris 8 .


  • Résumé

    Ce travail est une analyse interne, à la fois chronologique et thématique, de la conception du temps chez Simone Weil. Nous avons traité ses textes dans un découpage par époques (la 1ère 1925-1931 ; la 2ème, 1931-1936 ; la 3ème 1936-1939 ; la 4ème 1939-1943) et nous nous sommes limité à aborder uniquement les trois premières, avant que ne se manifeste dans ses écrits le seuil mystico-religieux de la dernière époque. Notre thèse affirme que la pensée du temps est une des thématiques majeures dans l’œuvre de S. Weil, omniprésente dans tous ses objets de réflexion et dans toutes les périodes de sa vie. Nous mettons en relief la cause qui explique l’importance qu’a le temps dans l’œuvre de S. Weil, à savoir qu’il est une instance permettant de comprendre l’ensemble des dimensions qui composent la réalité humaine. C’est donc à partir de la place primordiale qu’occupe la question du temps dans l’œuvre weilienne que nous montrons que son étude fournit un vecteur d’analyse des plus diverses préoccupations de la philosophe, permettant par conséquent de trouver une voie d’accès à son œuvre titanesque, de tracer un itinéraire unitaire et cohérent. Ainsi, nous abordons la conception du temps chez S. Weil à travers quatre chapitres : dans le premier nous analysons les repères, bases et influences philosophiques principales auxquels S. Weil a eu recours pour structurer sa conception du temps. Le deuxième étudie la nature de la puissance humaine et la manière dont celle-ci se déploie, eu égard à la réalité spatio-temporelle. Le troisième aborde la question du temps dans la deuxième période de S. Weil, et cela dans une perspective d’analyse éminemment sociale, dont le noyau est la question du travail moderne en usine. Enfin, dans notre quatrième chapitre nous étudions sa troisième période, centrée sur une perspective macroscopique dans sa recherche des causes de l’oppression sociale et de la temporalité qui lui est corrélée.

  • Titre traduit

    The conception of Time in Simone Weil’s Works


  • Résumé

    This is an internal analysis, both chronological and thematic, of the conception of time in Simone Weil’s works. We have divided her writing in four periods of time (the 1st one, from 1925 to 1931; the 2nd one, from 1931 to 1936; the 3rd one, from 1936 to 1939; and the 4th one, from 1939 to 1943), and we have limited ourselves to dealing only with the first three, just before the emergence of the mystic and religious character of the last period. Our thesis asserts that the thought of time is one of the main themes in S. Weil’s works, and that it is ever-present in all the objects of her analysis and in ever period of her life. We stress on the cause that explains the importance of time in S. Weil’s works, which is a juncture that allows understanding every dimension in human reality. Therefore, it is from the essential position that occupies the matters of time in Weil’s writings that we show that its study provide an analytic path in all the diverse questions she rises, and that these matters represent an entrance to her titanic works and allow a unified and coherent itinerary. Thus, we approach the conception of time in S. Weil’s works through four chapters: in the first one we analyze the benchmarks, the basis and the main philosophical influences that S. Weil followed to structure her conception of time. The second one studies the nature of human strength and the how it is displayed, regarding space and time reality. The third one deals with the question of time in S. Weil’s second time period, this with a mainly social analysis perspective, whose core is the question of modern work in factories. Last, in our fourth chapter, we study her third time period, which is centered on a macroscopic perspective in her research on social oppression and its correlated temporality.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (455 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 446-451

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 3156
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.