Les (dés)accords de la Champeta : musique, spectacle médiatique et politiques de réconciliation nationale en Colombie entre 1991 et 2011

par Juan Camilo Paulhiac Perez

Thèse de doctorat en Théâtre et danse

Sous la direction de Jean-Marie Pradier.

Soutenue en 2012

à Paris 8 .


  • Résumé

    Cette thèse rend compte de la transformation des régimes créatifs et discursifs du phénomène musical et spectaculaire de la champeta en Colombie entre 1991 et 2011. Dans un premier temps, il s’agit d’analyser l’élaboration d’un « système culturel » (Geertz 1983) autour de la champeta au fil des interactions entre la presse écrite, l’université, les administrations culturelles et l’industrie musicale. Nous analysons la transformation du statut culturel de la champeta en fonction des attentes sociales engendrées par l’histoire de la violence en Colombie et dans le contexte des transformations des politiques culturelles de ce pays après la réforme constitutionnelle de 1991. Dans un deuxième temps, les statuts culturels de la champeta sont mis en perspective d’un point de vue plus pragmatique. Prenant comme cas d’étude la filière informelle du marché musical de la ville de Cartagena, nous observons l’impact d’Internet sur la production locale de champeta. Nous observons comment émergent des inventions esthétiques et des innovations commerciales dans le contexte actuel de transformation des techniques de la communication. Dans leur ensemble, ces différents questionnements retracent le parcours d’un phénomène musical et spectaculaire « local » à travers les enjeux économiques, esthétiques, politiques et techniques qui caractérisent les différentes échelles de sa médiation « globale ».

  • Titre traduit

    ˜The œ(dis)agreements on Champeta : music, Media Spectacle and Policies of National Reconciliation in Colombia from 1991 to 2011


  • Résumé

    This thesis reports on the transformation of creative and discursive regimes of the musical and spectacular phenomenon of champeta in Colombia between 1991 and 2011. Firstly, we analyze the development of a "cultural system" (Geertz 1983) around champeta music through the interactions of the Colombian press, academic papers, cultural administrations, and the music industry. We study the transformation of champeta’s cultural status, from a « popular » music into a « multicultural » phenomenon as a response to the social expectations engendered by the social history of violence in Colombia and in the context of the development of Colombian cultural policies after the 1991 constitutional reform. Afterwards, we put into perspective champeta’s cultural status from a pragmatic point of view. Taking the informal sector of the music market in the city of Cartagena as a case study, we analyze the Internet’s impact on local production of champeta. We observe how aesthetic inventions and commercial innovations emerge as digital communication technologies evolve, making music production viable in this context. Altogether, these various questions retrace the journey of a "local" spectacular and musical phenomenon through the economic, aesthetic, political and technological scales that characterize its "global" mediation.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (534 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 404-436. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 3135/1,2
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.