Manager les victimes ? : contribution à une sociologie du consulting humanitaire

par David Di Nota

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Violaine Roussel.

Soutenue en 2012

à Paris 8 .


  • Résumé

    En dépit du constat opéré par nombre d’humanitaires suivant lequel il est impossible de proposer des indicateurs pertinents afin de mesurer l’efficacité de l’aide, on observe l’apparition d’une nouvelle activité professionnelle soucieuse de divulguer auprès des ONG le langage de l’efficacité managériale. Comment comprendre l’apparition de cette profession ? En analysant l’émergence de ce nouveau service et le patronage dont il bénéficie de la part des Etats, on se propose de jeter un regard nouveau sur la logique des professions. On se propose également de comprendre comment les professions construisent et imposent de nouveaux problèmes dans l’arène publique.

  • Titre traduit

    Constructing social problems : humanitarian experts and the state


  • Résumé

    Though humanitarian interventions are said, by many, to be impossible to measure in terms of impact and efficiency, a new kind of profession is intent on spreading the gospel of managerial efficiency among NGOs. Investigating this new form of activity, we cast a new light on the logic of professions itself. We also investigate how professionals construct and impose new problems in the public arena.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (491 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 427-459

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 3117
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.