María Xosé Queizán, la renaissance d'une Antigone : l'esprit d'Antigone dans les personnages féminins de l'œuvre de María Xosé Queizán : métaphore de la valeur et la force de la femme galicienne contre le pouvoir et la domination masculine

par Elvira Fente

Thèse de doctorat en Etudes hispaniques - Etudes du genre

Sous la direction de Annick Allaigre et de María Xosé Agra Romero.

Soutenue en 2012

à Paris 8 .


  • Résumé

    Ce travail vise à donner à María Xosé Queizán la place qu'elle mérite en tant que théoricienne du féminisme galicien et en tant qu’écrivaine féministe. La construction socio-culturelle de « l’être femme » est analysée ici à travers son discours, depuis les années d’après la guerre civile espagnole, jusqu´à la société actuelle. Le mythe d’Antigone nous est apparu comme le mythe qui accompagne, pour Queizán, la naissance du féminisme dans une Galice longtemps identifiée à Pénélope. La transmission des valeurs patriarcales à travers des femmes qui honorent le système aveuglément, en opposition à l'esprit de liberté d'Antigone est une constante dans ses romans. L'obscurantisme dans la formation et la valorisation du travail domestique de la femme sont la garantie de la survie du patriarcat. Mais en contrepoint, on peut suivre les stratégies individuelles, d’héroïnes pour contourner les obstacles et tantôt perdre et se marginaliser, tantôt gagner et vivre leur liberté.


  • Résumé

    This work aims to give María Xosé Queizán its rightful place as a theorist of feminism as a writer and Galician feminist. The socio-cultural construction of "being woman" is analyzed here through his speech, since the years after the Spanish Civil War, to today's society. The myth of Antigone appeared to us as the myth that comes to Queizán, the birth of feminism in Galicia long identified with Penelope. Transmission of patriarchal values ​​through women who honor the system blindly, as opposed to the spirit of freedom of Antigone is a constant in her novels. The darkness in the formation and development of the domestic work of women is ensuring the survival of patriarchy. But in counterpoint, one can follow individual strategies of heroines around obstacles and sometimes become marginalized and lose, sometimes win and live their freedom.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (347 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 328-345

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 3109
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.