1+1=1 : la Dialectique du mouvement pictural

par Hyun-Ah Hong

Thèse de doctorat en Arts plastiques

Sous la direction de Georges Bloess.

Soutenue en 2012

à Paris 8 .


  • Résumé

    Cette thèse recherche quelle est la valeur propre de la peinture et ce qui détermine la nature des rapports entre les éléments picturaux dans cette valeur. S’interrogeant sur le sens de la picturalité et sur plusieurs types du beau plastique contemporain, elle se développe au moyen d’une comparaison entre des éléments ordinairement opposés. Considérant que toute peinture est constituée d’une relation à la fois variable et relative entre divers éléments picturaux, ce qui se trouve remis en question ici est l’opposition, voire même la distinction dichotomique, concernant divers couples d’opposés, au travers de leur relativisation. En tant qu’artiste-peintre, l’auteur approfondit sa problématique au moyen d’un commentaire de peintures personnelles, mises en relation avec de grandes œuvres de l’histoire de la peinture. Chaque partie de ce travail met ainsi en jeu une dialectique construite sur le jeu de deux caractères contraires. La première partie est une étude sur le mouvement en tant que sujet : La Vitalité, entre dynamisme et statisme. La deuxième partie concerne la composition d’une peinture : La Tension, entre ordre et désordre. Dans la troisième, sont développées des questions relatives à l’expression dans la peinture : L’Expression, entre «  créant » et « créé ».

  • Titre traduit

    1+1=1 : the dialectic of movement in painting


  • Résumé

    This thesis inquires into what makes the proper value of painting and what determines the nature of the relationship between the pictorial elements in this value. Questioning the meaning of the pictoriality and of several types of contemporary plastic beauty, this thesis proceeds through a comparison between elements usually opposed. Considering that all painting is made up on the basis of a relationship which is both variable and relative between its various pictorial elements, this thesis questions the opposition, or even the dichotomous distinction frequently made between these couple of opposite. It does so through their relativisation. As an artist-painter, the author deepens her issues through a comment of her personal paintings, establishing connections with great works of painting history. Each part of this work is built on the dialectical play between two opposite characters. The first part is a study of movement as subject : Vitality, between dynamic and static. The second part is concerned with the composition of a painting : Tension, between order and disorder. In the third part are developed questions concerning expression in painting : Expression, between "creating" and "created".

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (343 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 331-334

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 3072
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.