Assemblage des particules virales et transmission du VIH de cellule à cellule

par Blandine Monel

Thèse de doctorat en Microbiologie et virologie

Sous la direction de Fabrizio Mammano.

Soutenue en 2012

à Paris 7 .


  • Résumé

    La transmission directe de cellule à cellule du VIH est un moyen de propagation plus puissant et plus efficace que l’infection par particules virales libres. Lors de la première étude de ma thèse nous avons montré que l'assemblage et le relargage de particules virales enveloppées sont nécessaires pour la transmission de cellule à cellule. Des cores viraux ne peuvent pas passer directement d'une cellule donneuse à une cellule cible à travers des pores de fusion induits par Env. ! L'augmentation de l'efficacité de cette voie de propagation du VIH doit donc être attribuée plutôt à une forte concentration locale de particules virales aux sites de contacts cellulaires plutôt qu'à une différence qualitative du processus de transmission, La troncation de la partie cytoplasmique de Envgp41 inhibe la réplication virale dans certains types cellulaires qui sont alors nommées cellules non-permissives. Dans d'autres cellules (cellules permissives), le VIH-1 peut encore se propager. L'objectif de la deuxième étude de ma thèse est de caractériser l'impact de cette troncation dans les deux types cellulaires. Nos résultats montrent que 1*effet de la troncation de Env s'exprime de façon significativernent plus intense quand les virus sont produits dans des cellules non permissives que dans les cellules permissives, et ceci pour les deux modes de transmission. Nos données préliminaires suggèrent que le défaut de réplication dans les cellules non permissives pourrait s'expliquer par une importante mortalité Env-dépendante des cellules "bystanders" non infectées en plus d'un défaut d'incorporation de Env dans les particules virales, comme suggéré dans la littérature.

  • Titre traduit

    HIV viral particles assembly and cell-to-cell transmission


  • Résumé

    Direct cell-to-cell transmission of human immunodeficiency virus (HIV) is a more potent and efficient means of virus propagation than infection by cell-free virus particles, During the first part of my thesis we show that HIV cell-to-cell transmission requires the assembly of enveloped virus particles. Nucleic acids with replication potential can not translocate directly from donor to target cells through envelope glycoprotein (Env)-induced fusion pores, The increased efficiency of this infection route may thus be attributed to the high local concentrations of virus particles at sites of cellular contacts rather than to a qualitatively different transmission process. The truncation of the cytopïasmic tail of Envgp41 inhibits HIV-1 propagation in some cells named non-permissive cells. In some other cell lines (permissive cells), HIV can still propagate. The aim of the second study of my thesis is to characterize the impact of this truncation in the two kinds of cell lines, both on HIV cell-free infectivity and on HTV cell-to-cell transmission. Our results show that, for both transmission modes, the gp41CT truncation of HIV-1 leads to a drastic decrease of infectivity when viruses are produced in non-permissive cells. The replication defect of the HIV-1 gp41CT truncated mutant in non-permissive cells could be explained by an important mortality of the non-infected "bystanders" cells, in addition to the previously shown reduction of Env incorporation into virus particles. Our preliminary results show that contacts established with a cell expressing the truncated Env rapidly induces cell-cell fusion and syncytia formation in non-permissive cells, leading to cell death,

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ([178] f.)
  • Annexes : 567 Réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TS ((2012) 170
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 10261
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.