Etudes des échanges génétiques entre poliovirus et coxsackievirus : un modèle d'écosystème, d'évolution et d'émergence virale

par Barbara Holmblat

Thèse de doctorat en Virologie

Sous la direction de Francis Delpeyroux.

Soutenue en 2012

à Paris 7 .


  • Résumé

    Les virus ARN comme le poliovirus (PV), l'agent pathogène de la poliomyélite, possèdent une grande plasticité génétique dû à leur fort taux de mutation et leur capacité à échanger du matériel génétique par recombinaison. Cette plasticité caractérise également les souches atténuées du vaccin polio oral et favorise l'émergence de PV pathogènes d'origine vaccinale (cPVDV) qui sont la cause d'épidémies de poliomyélite. Ces cPVDV sont des virus recombinants entre le PV et d'autres entérovirus humains de type C, des coxsackievirus A (CV-A). L'objectif de notre étude a été de déterminer les mécanismes qui régulent les échanges génétiques entre PV et CV-A et qui contribuent à l'émergence des cPVDV. Nous avons à cet effet développé un modèle de recombinaison aléatoire, non réplicatif basé sur la co-transfection de cellules avec des ARN défectifs de PV et de CV-A. Nos résultats vont dans le sens d'une recombinaison PV/CV-A de type modulaire, respectant l'intégralité et/ou les fonctions de modules fonctionnels parentaux. Ces études devraient nous permettre de mieux comprendre la diversité générée à travers la recombinaison, l'émergence des cPVDV et éventuellement, dans le futur, de la prévenir.

  • Titre traduit

    Genetic exchanges between poliovirus and coxsackievirus : a new model of viral evolution, ecosystem and emergence


  • Résumé

    RNA viruses such as poliovirus (PV), the causative agent of poliomyelitis, have a high genetic plasticity due to their high mutation rate and their ability to exchange genetic material by recombination. This plasticity is also characteristic of attenuated strains of oral polio vaccine, and promotes the emergence of pathogens PV vaccine (cVDPV) which are the cause of epidemic of poliomyelitis. These cVDPV are recombinant viruses between PV and other enteroviruses human type C, coxsackievirus A (CV-A). The aim of our study was to determine the mechanisms that regulate genetic exchange between PV and CV-A and contribute to the emergence of cVDPV. We have developed a model of random and non replicative recombination based on co transfection of cells with defective PV and CV-A genomes. Our findings suggest a modular recombination between PV and CV-A limited by functional and/or structural constraints. These studies should allow us to better understand the diversity generated through recombination, the emergence of cPVDV and possibly in the future to prevent it.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ([317] p.)
  • Annexes : 419 Réf.

Où se trouve cette thèse ?