Analyse biochimique et cellulaire de la protéine riche en lysine et acide glutamique KERP1 : un facteur de virulence dans l'infection par Entamoeba histolytica

par Doranda Perdomo

Thèse de doctorat en Biologie, Génétique et Immunologie des Infections Parasitaires

Sous la direction de Nancy Guillén et de Daniela Faust.

Soutenue en 2012

à Paris 7 .

  • Titre traduit

    Biochemical and cellular analysis of the lysine and glutamic rich protein KERP1 : a virulence factor in the infection by Entamoeba histolyca


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La protéine riche en lysine et acide glutamique KERP1 est un facteur de virulence chez Entamoeba histolytica, l'agent étiologique de l'amibiase, maladie infectieuse qui affecte l'intestin et le foie. KERP1 a été identifiée grâce à son affinité pour la bordure en brosse des entérocytes et à cause de son importance pour le développement d'abcès hépatique chez un modèle d'expérimentation animal. La caractérisation structurale de KERP1 par des expériences en dichroïsme circulaire et par ultracentrifugation analytique (AUC) nous ont permis de mettre en évidence son repliement en hélices alpha ainsi que sa haute stabilité à la dénaturation thermique, processus réversible et avec une Tm de 89. 6°C. D'autre part, la structure quaternaire a montré que KERP1 aurait une conformation en longs filaments qui forment des trimères. Des analyses en bioinformatique prédisent que cette protéine à une haute probabilité d'avoir un domaine superenroulé, données qui sont renforcées par celles concernant le coefficient de friction d'AUC. En utilisant un logiciel pour la modélisation de KERP1 en trois dimensions, nous avons conclu que le domaine superenroulé avait une importance pour la formation de trimère et pour la stabilité de KERP1. Avec ces informations, nous avons surexprimé le domaine superenroulé de KERP1 dans les parasites vivants et obtenu des transfectants qui pressentent un phénotype dominant négatif mesuré par leur diminution de 60% en la capacité d'adhérence aux cellules humaines. Des expériences d'immunoprécipitation couplées à des analyses en spectrométrie de masse ont permis d'identifier les partenaires intracellulaires de KERP1. Des protéines portant des domaines homologues à Alix (impliqué dans la formation d'endosomes tardifs), NSF (impliquée dans le trafic Golgien) et BAR (nécessaire à la courbure de membranes) signalent la présence de KERP1 dans le trafic vésiculaire chez l'amibe. Par ailleurs l'étude du transit de KERP1 dans l'amibe a mis en évidence des petites vésicules enrichies en KERP1 et qui sont libérés par le trophozoïte lors du contact avec des cellules humaines. C'est un phénomène jamais décrit auparavant qui suggère une interaction dynamique entre E. Histolytica et les cellules humaines dans laquelle KERP1 à un rôle important.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (216 p.)
  • Annexes : 302 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TS (2012) 150
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.