Nanoréseaux auto-organisés de molécules électroactives : propriétés des nanodomaines moléculaires

par Zhengran Qin

Thèse de doctorat en Surfaces, interfaces, matériaux fonctionnels

Sous la direction de Philippe Lang.

Soutenue en 2012

à Paris 7 .

  • Titre traduit

    Self-organised network of electroactive molecules : properties of the molecular nanodomains


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Nous avons élaboré des nanodomaines moléculaires fonctionnalisés et étudié leurs propriétés en fonction de leur taille et de leur environnement chimique. Deux voies basées sur l'auto-assemblage de monocouches de SAMs, ont été suivies pour construire ces nanodomaines: soit par auto échange aux joints de grain d'une SAM d'alkylthiol, soit par une réplication d'un gabarit inorganique nanostructuré constitué de surfaces d'or (111) reconstruites. Les molécules électroactives sont des alkylthiols fonctionnalisées soit par le groupement « semi-conducteur » terthiophène (3T) soit par la fonction juglone électroactive (Jug). Les propriétés électroniques des domaines de 3TCnSH ont été étudiées par STM. Les propriétés électrochimiques et spectroscopiques infra-rouges dans domaines de juglonethiol (JugS(CH₂)₄SH) ont été analysées grâce à la modélisation et ont été corrélés à la taille des domaines. Ce dernier système nano2D à montré une biodétection d'ODN améliorée et a pu être répliqué en réseau 3D.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (149 f.)
  • Annexes : 160 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS (2012) 119
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.