Etude fonctionnelle de l'interaction de la phosphoprotéine du virus de la rage avec la protéine cellulaire FAK (Focal Adhésion Kinase)

par Baptiste Fouquet

Thèse de doctorat en Microbiologie. Virologie fondamentale

Sous la direction de Danielle Blondel-Maingonnat.

Soutenue en 2012

à Paris 7 .

  • Titre traduit

    Functional study of the interaction of rabies virus phosphoprotein with cellular protein FAK (focal adhesion kinase)


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Le virus de la rage est un virus à ARN simple brin de polarité négative codant pour 5 protéines virales dont la protéine P, le cofacteur de la polymérase. Un crible double hybride avec la protéine P a permis l'identification d'un partenaire cellulaire, la protéine FAK, qui constitue les complexes d'adhérence et est impliquée dans la régulation de différents processus cellulaires (survie, migration et cycle cellulaire). Nous avons confirmé l'interaction entre les 2 protéines par co-immunoprécipitation et colocalisation en microscopie confocale. Après avoir identifié que le domaine FRNK de FAK interagit avec les résidus 106 à 131 de P, des expériences de mutagénèse dirigée sur P ont permis de préciser les résidus clés (RI06, RI09 et RI 13) impliqués dans l'interaction avec FAK. Afin d'étudier le rôle de l'interaction P-FAK au cours du cycle viral nous avons construit, par génétique inverse, un virus de la rage possédant une protéine P avec le résidu RI09 muté en alanine qui ne peut plus interagir avec FAK. L'analyse des virus WT et mutant révèle que l'absence d'interaction avec FAK entraine une diminution de la quantité de protéines et d'ARNm viraux ainsi que de la production virale. De plus, FAK n'est plus localisée dans les corps de Negri du virus mutant, comme observé pour le virus WT, et parallèlement la morphologie et l'évolution de ces structures sont modifiées. Il n'y a en revanche pas de différences entre les 2 virus dans la régulation de divers processus cellulaire impliquant FAK. Ces résultats suggèrent un rôle proviral de FAK au niveau de la transcription et de la réplication virale, même si un rôle dans l'immunité innée contrecarré par P n'est pas à exclure.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (193 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 312 Réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TS (2012) 116
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.