Etude de la protéine ribosomale SA humaine : un récepteur membranaire de la laminine, d'anticancéreux et d'agents infectieux

par Mohamed Barikalla Ould Abeih

Thèse de doctorat en Biomolécules, biologie structurales, pathologies, biothérapies

Sous la direction de Hugues Bédouelle.

Soutenue en 2012

à Paris 7 .

  • Titre traduit

    Study of the human ribosomal protein SA, a membrane receptor for laminin, anticarcinogens, and pathogens


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La Protéine Ribosomale SA humaine (RPSA ou LamRl) est une protéine multifonctionnelle qui appartient au ribosome mais est aussi récepteur membranaire pour la laminine, des facteurs de croissance, le prion, des microorganismes pathogènes, des toxines et l'anticancéreux épigallocatechin gallate (EGCG). Elle est utilisée comme marqueur des métastases. RPSA inclut un domaine N-terminal, qui est homologue aux Protéines Ribosomales S2 procaryotes, et une extension C-terminale, qui est conservée chez les vertébrés. La structure de son domaine-N a été résolue à partir de cristaux obtenus à 17 °C, celle de son domaine-C restait inconnue. Nous avons produit chez Escherichia coli et purifié la protéine RPSA complète et ses domaines-N et -C. Nous avons caractérisé les états de repliement de ces protéines recombinantes par spectrométries de fluorescence et de dichroïsme circulaire, en association avec des analyses quantitatives de leurs équilibres de dépliement, induits par l'urée ou la chaleur. Les résultats ont montré que le domaine-N se dépliait suivant un équilibre à trois états. L'intermédiaire monomérique était prédominant à la température corporelle de 37 °C. Il existait aussi pour la protéine RPSA complète et fixait TANS, une petite molécule fluorescente. Le domaine-C était dans un état intrinsèquement désordonné. Nous avons montré par des méthodes immunochimiques et spectrofluorimétriques que les domaines-N et -C interagissaient faiblement entre eux, que les deux domaines fixaient la laminine avec les mêmes affinités mais que seul le domaine-N fixait l'EGCG. La plasticité structurale de RPSA pourrait être importante pour ses fonctions multiples.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (86 f.)
  • Annexes : 173 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TS (2012) 115
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.