Estimation des risques de cancer du sein et de l'ovaire des femmes sans mutation des gènes BRCA1et BRCA2 : apport des modèles de calcul de risque

par Antoine De Pauw

Thèse de doctorat en Génétique

Sous la direction de Dominique Stoppa-Lyonnet et de Nadine Andrieu.

Soutenue en 2012

à Paris 7 .

  • Titre traduit

    Breast and ovarian cancer risks in women without BRCA1 and BRCA2 mutation : contribution of risk assessment models


  • Résumé

    Dans un contexte familial de cancer du sein et/ou de l'ovaire, les stratégies de prise en charge mammaire et ovarienne des femmes chez lesquelles une mutation des gènes BRCA1 ou BRCA2 a été identifiée sont bien définies. Cela n'est pas le cas pour les autres femmes appartenant à des familles sans mutation de ces gènes. Il est cependant important de pouvoir estimer leurs risques tumoraux afin de pouvoir leur proposer une prise en charge adéquate. Nous avons d'abord évalué dans quelle mesure les recommandations transmises à ces femmes à risque étaient reproductibles. Nous avons montré l'absence de concordance, notamment parce que les estimations des risques sont le plus souvent empiriques. Cette stratégie est peu satisfaisante car non reproductible. Nous avons donc identifié des modèles mathématiques qui évaluent les risques tumoraux et qui peuvent aider les cliniciens dans leurs recommandations. Une analyse critique qualitative des modèles a été réalisée et a permis de montrer que les estimations étaient concordantes pour les plus récents, BRCAPRO, BOADICEA et IBIS. Seulement, leur utilisation n'est possible que si ces estimations sont prédictives. Or la plupart des modèles n'ont pas été validés et leur valeur prédictive a peu été étudiée. Une évaluation spécifique du modèle BOADICEA a été réalisée. Nous avons montré qu'il sous-estimait les risques de cancer du sein et de l'ovaire dans les familles sans mutation des gènes BRCA1 et BRCA2 et que son pouvoir de discrimination était faible. En conclusion, les modèles doivent être améliorés pour mieux prédire car ce sont des outils indispensables pour la prise en charge des femmes sans mutation des gènes BRCA1 et BRCA2.


  • Résumé

    Management strategies for women with a BRCA1 or BRCA2 germline mutation are well defined. This is currently not the case for women belonging to families with a history of breast and/or ovarian cancer in which no BRCA1 nor BRCA2 mutations were detected. It is therefore important to be able to estimate tumour risks of these women in order to offer adequate management options. We first evaluated the reproducibility of the recommendations given to these "at-risk" women. We showed a lack of concordance mainly due to empirical risk estimation approaches. These approaches are inappropriate because of their lack of reproducibility. We identified tumour risk assessment models that may help clinicians in establishing recommendations. We performed a critical qualitative analysis of these models and showed that the estimations were concordant for the BRCAPRO, BOADICEA and IBIS models. However, their use will be relevant if they are predictive. Unfortunately, most of them have not been validated so far and their predictive value has barely been studied. We performed an evaluation of the BOADICEA model. We showed that it underestimates breast and ovarian cancer risks in families without BRCA1 and BRCA2 mutations and that its discrimination power is low. In conclusion, the risk assessment models should be improved because they are essential tools in the management of women without BRCA1 and BRCA2 mutations.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (201 p.)
  • Annexes : 410 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TS (2012) 108
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.