HIV-1 minority variants associated with drug resistance to reverse transcriptase and integrase inhibitors and genetic barrier for the development of resistance to integrase inhibitors

par Hai Le Nguyen

Thèse de doctorat en cVirologie

Sous la direction de Constance Delaugerre et de Kiat Ruxrungtham.

Soutenue en 2012

à Paris 7 .

  • Titre traduit

    Variants VIH-1 minoritaires résistant aux inhibiteurs de la transcriptase inverse et de l'intégrase et barrière génétique à la résistance aux inhibiteurs d'intégrase des sous-types B et CRFOI AE


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les variants minoritaires résistants (VMR) du VIH-1 aux antirétroviraux n'ont pas été étudiés en Thaïlande. Deux groupes de patients dont le génotypage conventionnel n'a pas montré de mutations associées à la résistance ont été inclus dans l'étude: 104 patients récemment infectés, naïfs de traitement antirétro viral et 22 patients en échec de traitement de première ligne par les inhibiteurs non-nucléosidiques de la transcriptase inverse. Les résultats de pyroséquençage ont montré que la prévalence des variants minoritaires Y181C et M184V dans les 2 groupes est faible en Thaïlande. Le rôle des VMR N155H dans la sélection des profils de résistance au raltégravir (RAL) ont été évalué chez des patients multitraités en échec au RAL. Une PCR allèle spécifique (AS-PCR) a été utilisée pour détecter les mutants N155H. La sélection précoce de cette mutation à des niveaux variés n'influence pas la maintenance de cette mutation pendant l'échec en comparaison avec le passage au double mutant Q148H+Q140S, suggérant que ce mutant N155H n'aurait pas de rôle dans la détermination de profils de résistance. La barrière génétique pour l'évolution de la résistance aux inhibiteurs d'intégrase (INIs) a été comparée entre le sous-type B et CRF01-AE du VIH-1 par l'analyse des 66 mutations associées à la résistance aux INIs dans 144 séquences d'intégrase (109 VIH-1 sous-type CRF01-AE et 35 VIH-1 sous-type B) chez des patients naïfs aux INIs. La plupart des positions d'acides aminés étudiées montrent un haut niveau de conservation, ce qui indique la même barrière génétique entre les sous-types CRF01-AE et B.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (125 f.)
  • Annexes : 202 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TS (2012) 051
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.