Large Scale Structure with SDSS III- BOSS

par Mariana Vargas Magana

Thèse de doctorat en physique

Sous la direction de Eric Aubourg.

Soutenue en 2012

à Paris 7 .

  • Titre traduit

    Analyse des structures à grande échelle avec SDSS-III/BOSS


  • Résumé

    My research focuses on the extraction of the signal imprinted by the BAO on the galaxy distribution. The BAO feature is a bump at -150Mpcin the two-points correlation function of the matter in the Universe. This corresponds to maximum distance travelled by acoustic waves in the matter-radiation fluid during the period from matter/radiation equality to their decoupling at z-1100. An excess density at a radius of 150 Mpc was left after decoupling around each dark-matter density peak. The final goal of my work is to perform a complete analysis of the data available up to summer 2011 in SDSS III/BOSS in order to give constraints on isotropised distance DV and constraint the dark energy equation of state parameters wo and Wa. With such observations, one wants to check if the data is consistent with the so-called cosmological constant (corresponding to wo= -1 and wa= 0) or if the dark energy equation of state shows a time evolution (wa= 0) pointing to more complex dark energy scenarios. I studied and tested data analysis tools with log normal simulations and the public DR7 to achieve this goal. I studied the redshift distortions with simulations in the linear regime and I developed a optimization method for the correlation function estimator. The second part of my my work was focused in the analysis of BOSS data. There are to main programs in the SDSS III/BOSS project: the Luminous Red Galaxies catalogue and a new technique based on quasars using the Lyman-alpha forest. I have focused my research on the LRG science. I performed a complete analysis of BOSS-CMASS sample from catalog construction, systematic corrections and cosmological constrains.


  • Résumé

    Le travail de ma thèse s'est concentré sur l'extraction du signal laissé par les BAO dans la distribution des galaxies. Celui se présente sous forme d'un pic autour de 150 Mpc dans la fonction de corrélation à deux point de la matière. Cette échelle correspond à la distance parcourue par l'onde acoustique dans le fluide matière-radiation entre la période d'égalité matière-radiation et leur découplage à z-1100. Il en résulte une sur-densité à cette échelle autour de chaque perturbation primordiale. Le but de mon travail était d'effectuer une analyse complète sur les données prises par la collaboration SDSS III/BOSS jusqu'à l'été 2011 afin ; d'apporter des contraintes sur les paramètres caractérisant l'énergie noire, WO et Wa. On veut \ savoir si ces observations sont consistantes avec la fameuse constante cosmologique (W0=1 et Wa=0) ou si l'équation d'état de l'énergie noire évolue avec le temps (Wa diff 0) impliquant alors des scénarios bien plus complexes pour cette composante. Pour y arriver, j'ai étudié et testé les j outils d'analyse avec des simulations log-normal ainsi qu'avec les données publiques du DR7 de ; SDSS. J'ai étudié les effets de distorsion des redshifts dans le régime linéaire avec des simulations et j'ai développé une méthode d'optimisation d'estimateur de fonction de corrélation. Dans un second temps j'ai réalisé l'analyse complète des données BOSS-CMASS, qui utilise les galaxies elliptiques très lumineuses (LRGs), depuis la construction du catalogue jusqu'à l'obtention des contraintes cosmologique en passant par la correction des effets systématiques.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (237 p.)
  • Annexes : 101 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TS (2012) 043
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.