Réécriture de la mémoire de la Grande Guerre et hantise du passé dans la Regeneration Trilogy de Pat Barker

par Isabelle Gérardin

Thèse de doctorat en Langue et culture des sociétés anglophones

Sous la direction de Catherine Bernard.

Soutenue en 2012

à Paris 7 .


  • Résumé

    La Grande Guerre, qui tient une place cruciale dans l'oeuvre de fiction de Pat Barker, est au coeur d'une trilogie, publiée entre 1991 et 1995, qui se compose des romans suivants : Regeneration, The Eye in the Door, et The Ghost Road. La romancière anglaise se propose de réexplorer au fil de ce tryptique le passé tragique du premier conflit mondial, et ce depuis des perspectives renouvelées, refusant ainsi de dépeindre la violence de la guerre à travers des scènes convenues de combats ou bien encore d'horreurs de la vie quotidienne dans les tranchées. Il s'agit plutôt pour elle de réexaminer les multiples traumatismes individuels et collectifs d'un passé au caractère inassimilable dont les blessures et les convulsions restent, encore aujourd'hui, bien présentes dans notre mémoire collective. Pour Barker, l'expérience de la guerre est essentiellement une expérience de la crise : crise des valeurs censées rassembler une nation, crise du sens de l'action humaine, crise de l'intégrité physique et psychique des sujets. . . Cette expérience de la crise peut même aller jusqu'à se muer en une troublante expérience de la schize. Mais la crise n'est pas à l'oeuvre uniquement d'un point de vue thématique dans la Regeneration Trilogy. En effet, la nature même de ce triptyque littéraire, qui se situe au carrefour entre le roman de guerre, le roman historique et la métafiction historiographique, témoigne d'un autre genre de crise : celle de la possibilité même de produire, à la fin du 20ème siècle, une oeuvre de ficiton inattendue sur 14-18 qui sache témoigner des blessures de ce passé dans un authentique souci de pertinence esthétique mais aussi éthique.


  • Résumé

    The Great War, which features prominently in Pat Barker's works of fiction, is at the core of a trilogy, published between 1991 and 1995, which includes the following novels : Regeneration, The Eye in the Door, and The Ghost Road. Throughout this literary triptych, the English nevelist sets out to re-explore the tragic past of World War One adopting fresh perspectives on it, thus refusing to depict the violence of war through conventional combat scenes or vignettes showing the horrors of everyday life in the trenches. Instead, she aims at re-examining the many individual and collective traumas of an inassimilable past whose wounds and commotions are still very vivid in our collective memory, even today. For Barker, the experience of war fundamentally amounts to an experience of crisis : a crisis of the values supposed to bind together a nation, a crisis of the meaning of human action, a crisis of the physical and psychological integrity of beings. . . Such an experience of crisis can even result in a disquieting experience of dissociation. Yet, the notion of crisis does not operate merely as a theme in Pat barker's Regeneration Trilogy. The very nature of this triptych, which is at the crossroads between the war model, the historical novel and the historiographic metafiction, is revealing of another type of crisis : a crisis about whether it can still be possible, at the end of the 20th century, to produce an original work of fiction about the First World War capable of bearing true testimony to the wounds of the past with a genuine eagerness to be both aesthetically and ethically relevant.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (405 f.)
  • Annexes : 292 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2012) 085

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.