Honfleur et son arrière-pays : chronique d'un espace militaire (1367-1530)

par Nathalie Hélin

Thèse de doctorat en Sociétés Occidentales, Temps, Espace, Civilisations

Sous la direction de Mathieu Arnoux.

Soutenue en 2012

à Paris 7 .


  • Résumé

    En fondant une forteresse d'exception à Honfleur, Charles V a inscrit la ville et son arrière-pays et plus particulièrement la vicomte d'Auge, dans une dynamique militaire. Cette dynamique reste valide tant que la guerre maritime anime les rivages de la Manche. Siège initial de l'Amirauté de France, le port de guerre abrite des officiers de haut rang et les meilleurs corsaires qui soient. Pendant son expansion militaire, Honfleur est un capteur de population qui attire des spécialistes, des artisans et des marchands venant d'autres régions de France ou de l'étranger. C'est un creuset où se fondent les nationalités. Les activités militaires et ravitaillement servent de moteur d'entraînement à l'économie locale même pendant l'occupation anglaise où le port et sa campagne sont au service des Anglais. Dans une période troublée et dans un contexte de dépopulation, les espaces incultes que sont les bois et les herbages sont des atouts indéfectibles. Les gages des officiers et les gains de course sont réinvestis sur place, notamment dans l'élevage bovin. Les manoirs augerons, investissements agraires, disséminés dans la campagne, témoignent de l'aisance financière de l'élite locale. Les Honfleurais et les Augerons qui sont des gens de mer, apparaissent solidaires, cultivés, entreprenants et pluriactifs. Mobile, une grande partie de la population s'installe sur l'autre rive de l'estuaire de la Seine à la fondation du Havre de Grâce (1517) pour s'adonner au commerce maritime international qui prend le pas sur les activités militaires.

  • Titre traduit

    Honfleur and its hinterland : chronicle of a military area (1367-1530)


  • Résumé

    Establishing an outstanding fortress in Honfleur Charles V led the town and its hinterland, especially the Viscounty of Auge, in a military dynamic. This dynamic has remained so long as naval warfare animates the shores of the English Channel. Initial headquarters of the France Admiralty, the naval base quarters high ranking officers and the best privateers. During its military expansion, Honfleur is a population catcher attracting experts, craftsmen and merchants coming from other French provinces or foreign countries. It is a melting pot where all nationalities merge. Military activities and chandlery stimulate local economy even during the English occupation when the harbor and its hinterland worked with the English government. In troubled times and in a context of depopulation, uncultivated areas such as woods and pastures are stable assets. Officers' wages and privateers' catches are locally reinvested, especially in cattle. "Augeron" manors, agrarian investments, scattered in the countryside, reveal the affluence of local elites. The "Honfleurais" and the "Augerons", who are seafarers, prove to show solidarity, to be cultured, enterprising and multi-active. Seeing mobile, a large part of the population moved to the other bank of the estuary of the river Seine when the Havre de Grace was founded in 1517 to engage into international maritime trade which then takes precedence over military activities.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (806 f.)
  • Annexes : 295 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2012) 083

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.