Structure et rapport : philosophie transcendantale chez Gilles Deleuze et Jaques Lacan

par Emma Andrea Ingala Gómez

Thèse de doctorat en Recherches en Psychanalyse et Psychopathologie

Sous la direction de José Luis Pardo Torío et de Monique David-Ménard.

Soutenue en 2012

à Paris 7 en cotutelle avec l'Universidad complutense de Madrid .


  • Résumé

    Le but de notre recherche est de mettre au jour et de penser une communauté d'intérêts, de concepts et de méthode entre les théories de G. Deleuze et de J. Lacan. Contre les interprétations qui soutiennent l'incompatibilité de leurs pensées, et contre les analyses plus récentes qui les concilient exclusivement sur le terrain de la critique de l'Œdipe freudien, notre propos consiste à démontrer que cette communauté provient de la manière dont les deux penseurs inscrivent leurs projets dans le champ problématique esquissé par la philosophie transcendantale kantienne. Cependant, dès lors qu'il ne s'agit plus de penser les conditions de l'expérience possible en général mais les conditions du singulier ou de la différence, c'est-à-dire, les conditions d'une expérience qui par définition ne peut être limitée a priori par rien, cette inscription entraînera nécessairement un bouleversement et une reformulation profonde du concept de transcendantal. Le transcendantal devient un concept paradoxal dans la mesure où, premièrement, il est évidé ou neutralisé, bien qu'il ne disparaisse pas complètement, et, deuxièmement, l'impossible se révèle être la condition de possibilité fondamentale. Nous exposons leurs programmes séparément mais en parallèle, en posant que chacun d'eux définit l'objectif de la recherche transcendantale en deux temps : l'analyse des conditions du pensable en général, basée sur des prémisses structuralistes, est le premier moment qui opère comme plate-forme qui leur permet de passer, dans un second moment, de la structure à son envers, à l'au-delà des conditions, à un déplacement vers le réel. Ce passage s'accompagne aussi d'une science des limites.

  • Titre traduit

    Structure and Relation : the transcendental philosophy of Gilles Deleuze and Jacques Lacan


  • Résumé

    The aim of this research is to highlight and inquire into the common methodological principles, interest and concepts constitutive of Gilles Deleuze's and Jacques Lacan's theories. Against interpretations that affirm the incompatibility of their approaches, and against analyses that restrict the comparison to their critiques of the Freudian Oedipus, our aim is to prove that the source of their commonality emanates from the relationship Deleuze and Lacan have to the problematic field designated by Kantian transcendental philosophy. Since what is at stake is no longer the possibility of thinking the conditions of possible experience in general but the conditions of the singular or the difference, that is, the conditions of an experience that by definition cannot be limited a priori by anything, that affiliation will entail a subversion and a deep reformulation of the concept 'transcendental'. The transcendental becomes a paradoxical concept insofar as, first, it is emptied or neutralized, although it doesn't disappear completely, and, second, the impossible reveals itself as the ultimate condition of possibility. We expose the programmes of Deleuze and Lacan separately but in parallel, understanding that both define the mission of transcendental research by dividing it into two phases: first, the analysis of the conditions of the thinkable in general, based upon the Structuralist premises, operates as the platform that allows them to, secondly, transcend to the real, which entails a movement from the structure towards its reverse: the "beyond the conditions'. This progress is completed in both Deleuze and Lacan by a science of limits.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol.(465 p.)
  • Annexes : 196 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2012) 077

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.