Le conseil général d'administration des hospices civils de Paris : science d'administration des hôpitaux et médecine clinique (1801-1832)

par Antoine Ermakoff

Thèse de doctorat en Epistémologie et Histoire des mathématiques

Sous la direction de Philippe Huneman et de Alain Leplège.

Soutenue en 2012

à Paris 7 .


  • Résumé

    Cette thèse vise à éclairer une partie de la généalogie de la médecine clinique et de l'hôpital à travers une institution originale et oubliée : le Conseil Général d'Administration des Hospices Civils de Paris. Voulue par le préfet de la Seine et le ministre de l'Intérieur, cette institution - ancêtre direct de l'Assistance Publique-Hôpitaux de Paris - est la première à être en charge de l'ensemble des dispositifs d'assistance de la capitale (hôpitaux, hospices, secours à domicile, enfants abandonnés), et ce de 1801 à 1848. Elle n'a pourtant fait l'objet d'aucun travail académique, alors que les hôpitaux dont elle a la tutelle sont le lieu d'une des périodes les plus fastes — et les plus discutées — de la médecine clinique. Il s'agit donc, dans un premier temps, de combler une lacune historiographique et de replacer l'institution dans son contexte politique et administratif, en faisant apparaître l'un des aspects par lesquels le pouvoir investit la médecine. Les secondes et troisièmes parties traitent ensuite de convergences médico-administratives fondamentales qui permirent à l'hôpital de devenir le lieu de la médecine clinique. L'examen des « conditions de possibilité » de ce processus de « médicalisation » montre l'importance épistémologique de ses dimensions administratives. Au niveau inter-hospitalier (tri des populations, constitution d'établissements spécialisés, etc. ) comme intra-hospitalier (normes de pratique, instruments scripturaires, moyens de suivi et de surveillance des malades), médecine clinique et administration s'empruntent mutuellement outils et processus, aboutissant à la co-construction d'un objet commun : l'hôpital de malades.


  • Résumé

    This Ph. D. Thesis aims at bringing to light a part of clinical medicine's genealogy, through an original and forgotten institution: the Conseil General d'Administration des Hospices Civils de Paris Designed by the prefet of the Seine department and the Interior ministry, this institution - direct ancestor of the Assistance Publique-Hôpitaux de Paris — is the first one to rule the whole welfare scheme of the city (i. E. Hospitals, hospices, home relief, orphanage), from 1801 to 1848. However, no academic work has ever been dedicated to it, even though the hospitals it was in charge of harboured at this very period one of the most famous - and commented - moment of clinical medicine. The first objective here is to fill an historiographic deficiency, and to situate the institution within its own political and administrative context, thus revealing one of the many aspects through which the political power commits itself to health and medicine. The second and third chapters deal with crucial convergences, or points of agreement, between medicine and administration, which allowed hospitals to become the primary place for clinical medicine. The careful examination of the "conditions of possibility" of this process of "medicalisation" shows the epistemological importance of its administrative dimensions. At an inter-hospital level (population sorting, setting of specialised facilities) as well as an intra-hospital one (practice guidelines, scriptural instruments, means of patients surveillance and monitoring), clinical medicine and administration borrowed one another's tools and processes, ending up in constructing together a shared object: the hospital for the sick patient.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (526, 90 p.)
  • Annexes : 571 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2012) 039

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.