Dynamique de la langue et de la terminologie dans le domaine du nucléaire

par Marie Calberg

Thèse de doctorat en Linguistique théorique, descriptive et automatique

Sous la direction de John Humbley et de Danielle Candel.

Soutenue en 2012

à Paris 7 .


  • Résumé

    Le but de ce travail est d'aider à une meilleure diffusion des résultats de la recherche dans le domaine de l'énergie nucléaire, à un meilleur échange, à une information scientifique et technique de qualité. Un rappel des grandes étapes de l'histoire de l'énergie nucléaire permettra d'en dégager quelques faits marquants et de voir émerger les premières créations et innovations terminologiques, dans le choix de termes, dans l'art de les définir ou dans la manière de les employer en contexte. Tout au long de l'étude, une attention particulière sera accordée aux premiers témoignages ou réactions de linguistes, tels qu'ils peuvent être recueillis dans les dictionnaires de langue. En effet, l'enregistrement ou l'absence de termes dans le dictionnaire peuvent eux-mêmes être significatifs du jugement porté sur le vocable, tout comme peut l'être son traitement lexicographique. Cest aussi le problème de la diffusion et de la vulgarisation des connaissances qui est ainsi abordé. Après avoir exposé quelques modèles de l'histoire, on décrira surtout l'état de la terminologie contemporaine, les modes de création terminologique et les besoins actuels dans ce domaine. Le corpus d'étude, essentiel pour la recherche présentée, sera constitué de trois ensembles : des textes disponibles dans le domaine du nucléaire, des dictionnaires collectés dans ces mêmes sources et des témoignages d'experts. Chacun de ces trois ensembles s'appuie sur des ressources originales et complémentaires, qui seront exploitées pour l'étude de la création terminologique et la méthodologie de formalisation des termes du nucléaire. Des recherches et des solutions de formalisation préexistantes seront réutilisées, et nous nous proposons de contribuer à l'amélioration d'outils disponibles en ingénierie des langues. On comprendra alors que c'est la création d'un nouveau Dictionnaire de l'ingénierie nucléaire qui sera l'aboutissement souhaité de cette thèse.


  • Résumé

    The history of nuclear engineering is punctuated by a number of major events which often required the creation of new terms or the reworking of existing ones. The terms to be used were selected with great care, defining them was an art form and they had to be used in their proper context. Throughout this study, special emphasis will be placed on the early reactions of linguists, as deduced from the first dictionaries. The fact that some terms were included in dictionaries while others were left out illustrates the extent to which terminology was considered important; this was also reflected in the way they were dealt with from a lexicographical point of view. This provides an introduction to the problems encountered with distributing and popularizing knowledge. We describe a number of examples from the history of nuclear engineering, with particular emphasis on contemporary terminology, how nuclear engineering terms are created and current terminology requirements. Three kinds of documents have been used for the study: texts available in the nuclear field, dictionaries provided by companies and research organizations and lastly, interviews with experts. In each case, the resources selected are both original and complementary; they will be used to study the processes by which terms are created and the methodology implemented to validate nuclear terms. Existing research work and formalization methods will be re-employed, and we propose to improve the existing language engineering tools by putting them to better use. This will result in a number of legitimate needs being met: the need to improve the dissemination of the results of scientific and technological research, the need for more fruitful dialogue and the need for top quality scientific and technical information. Consequently, the ultimate aim is that this thesis should pave the way for the creation of a new Dictionary of Nuclear Engineering,

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (361 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 310 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2012) 015

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.