Modulation de la réponse immunitaire par les immunoglobulines intraveineuses : effets sur la polarisation, la pathogénicité et le trafic des lymphocytes T

par Shivashankar Othy

Thèse de doctorat en Biologie. Immunologie

Sous la direction de Srini Kaveri.

Soutenue en 2012

à Paris 6 .


  • Résumé

    L’activation dérégulée de lymphocytes T conduit à une réponse immune délétère envers les antigènes du soi. Malgré une utilisation croissante de doses élevées d’IVIg pour traiter les maladies auto-immunes, la compréhension des mécanismes sous-jacents aux bénéfices thérapeutiques demeure un enjeu majeur. En effet, les effets des IVIg restent inexplorés dans le cadre des maladies auto-immunes associées aux lymphocytes T. J’ai recherché les effets de doses élevées d’IVIg dans la polarisation des lymphocytes T en utilisant le modèle de l’encéphalomyélite auto-immune expérimentale (EAE), une maladie auto-immune associée aux lymphocytes T. Les IVIg inhibent la différenciation des lymphocytes T CD4+ naïfs en sous-populations effectrices (lymphocytes Th1 et Th17) et induisent, de manière concomitante, une prolifération des lymphocytes T Foxp3+. Les IVIg diminuent les effets délétères des lymphocytes T sur les tissus en diminuant l’expression du GM-CSF et de la podoplanine. En outre, les IVIg empêchent la dégénérescence neuronale en inhibant l’infiltrat en lymphocytes T CD4+ dans le système nerveux central (SNC). Ce mécanisme passe par une séquestration de ces lymphocytes dans les ganglions lymphatiques drainants à travers la voie de signalisation S1P-S1P1-mTor. De manière intéressante, et contrairement aux données actuelles, le récepteur inhibiteur FcγRIIB et la sialylation des IVIg ne sont pas indispensables pour la modulation des sous-populations de lymphocytes T CD4+ effecteurs et régulateurs induite par les IVIg. Ainsi, le bénéfice thérapeutique des IVIg dans le modèle de l’EAE implique un déséquilibre de la balance entre les lymphocytes Th17/Th1 et les lymphocytes Trég, au profit des lymphocytes Trég. Ces cellules diminuent l’expression de médiateurs favorisant l’apparition de l’encéphalomyélite et inhibent la migration des lymphocytes T vers l’organe cible

  • Titre traduit

    Intervenous immunoglobulins as modulators of immune response : effect on T cell polarisation, pathogenicity and trafficking


  • Résumé

    Dysregulated activation of T cells leads to pathogenic immune response to self-antigens. Despite an increasing use of high dose therapy of intravenous gammaglobulin (IVIg) in the treatment of T-cell and autoantibody-mediated inflammatory and autoimmune diseases, comprehension of the mechanisms underlying its therapeutic benefit has remained a major challenge. Particularly, the effect of IVIg in T cell mediated autoimmune conditions remains unexplored. I have investigated the effect of high dose IVIg on T cell polarization using actively induced experimental autoimmune encephalomyelitis (EAE), a T cell-mediated autoimmune condition. IVIg inhibits the differentiation of naïve CD4 T cells into effector subsets (Th1 and Th17 cells) and concomitantly induces an expansion of Foxp3+ regulatory cells. IVIg decreases the tissue damaging potential of pathogenic T cells by down regulating GM-CSF and podoplanin. Additionally, IVIg circumvents the neuronal damage by inhibiting the infiltration of CD4 T lymphocytes to the central nervous system by restraining their egress from the DLN through S1P-S1P1-mTOR pathway. Intriguingly and contrary to the current arguments, the inhibitory FcγRIIB and sialylation of IgG are dispensable for IVIg-mediated reciprocal modulation of effector and regulatory CD4 subsets. Altogether, therapeutic benefit of IVIg in EAE involves shifting the balance from Th17/Th1 towards Treg, down-regulating encephalitogenic mediators and inhibition of T cell trafficking to the target organ

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (88 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 71-81. Réf. bibliogr. : 226

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T paris 6 2012 113
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.