Klebsielle Pneumoniae pathogène nosocomial, résistance et virulence

par Najiby Kassis-Chikhani

Thèse de doctorat en Biologie. Microbiologie

Sous la direction de Guillaume Arlet.

Soutenue en 2012

à Paris 6 .


  • Résumé

    Dans la première partie du travail, suite à deux épidémies à K. Pneumoniae productrices de carbapénémases, nous avons défini une stratégie précise qui nous a permis de maîtriser et de stopper la première épidémie et de très rapidement contrôler la seconde. Des mesures similaires ont été appliquées avec succès dans d’autres hôpitaux en France, en Israël et aux USA. Ces deux épidémies étant liées à la diffusion de clone épidémique, nous avons étudié la prévalence des facteurs de virulence parmi une collection internationale de souches de K. Pneumoniae multirésistantes aux antibiotiques. Nous avons pu établir un lien entre résistance et virulence avec, en particulier une forte prévalence (42%) d’un îlot de pathogénicité portant la yersiniabactine, Ybts, qui joue essentiel dans l’expression du phénotype hyper-virulent de Yersinia sp. Dans la deuxième partie, nous montrons que les souches de K. Pneumoniae productrices de BLSE de type CTX-M-15, sont associées à des plasmides appartenant au groupe d’incompatibilité IncF alors que les plasmides portant les gènes blaSHV et ceux portant les carbapénémases, sont moins bien caractérisés et souvent non typables par la méthode de PCR. Ces résultats incitent au séquençage des plasmides. Nous avons procédé au séquençage et à l’annotation du premier plasmide portant à la fois KPC-2 et SHV-12 isolé d’une souche de K. Pneumoniae. Cette analyse nous a permis de mettre en évidence un nouveau groupe d’incompatibilité (IncX) impliqué pour la première fois dans la multirésistance chez K. Pneumoniae. Nous avons pu montrer l’insertion du transposon Tn4401 (KPC) au sein du transposon portant la BLSE de type SHV-12

  • Titre traduit

    Klebsielle Pneumoniae nosocomial pathogen resistance and virulence


  • Résumé

    In the first part of our work, following two outbreaks that involved K. Pneumoniae producing carbapenemases, we defined a clear strategy that allowed us to control and stop the spread of those strains. Similar measures have been applied successfully in other hospitals in France, Israel and the United States. These two outbreaks, linked to the spread of epidemic clones, led us to study the prevalence of virulence factors among an international collection of multidrug-resistant K. Pneumoniae strains. We could establish a link between resistance and virulence with, especially a high prevalence (42%) of a pathogenicity island bearing the yersiniabactin, Ybts, which plays an essential role in the expression of hyper-virulent phenotype of Yersinia sp. In the second part of our work, we showed that strains of K. Pneumoniae producing CTX-M-15 type ESBL, are associated with plasmids belonging to incompatibility group IncF whereas plasmids carrying blaSHV genes and carbapenemases, are less well characterized by the PCR method. These results lead to the sequencing of plasmids. We report the complete nucleotide sequence of the first IncX plasmid carrying a blaKPC-2 gene from Klebsiella. It consists of the backbone of the IncX plasmid and carries a region encoding both KPC-2 and SHV-12. The transposon Tn4401 is inserted in a part encoding the blaSHV-12

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (190 p. )
  • Annexes : Bibliogr. p. 162-189. Réf. bibliogr. : 291

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2012 093
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.