Caractérisation génétique et étude comportementale d’une espèce envahissante en France : Vespa velutina Lepeletier (Hymenoptera, Vespidae)

par Mariangela Arca

Thèse de doctorat en Biologie. Diversité du Vivant

Sous la direction de Jean-François Silvain.

Soutenue en 2012

à Paris 6 .


  • Résumé

    Le frelon à pattes jaunes, Vespa velutina, est la première espèce de frelon introduite accidentellement en Europe. Cet insecte, originaire d’Asie, a été signalé pour la première fois en 2004 dans le Lot-et-Garonne et son expansion a été très rapide : 50% du territoire français est actuellement envahi et l’espèce a été récemment signalée en Espagne, au Portugal et en Belgique. Depuis son introduction, il est rapidement devenu un problème en raison de la prédation qu’il exerce sur les colonies d’abeille domestique Apis mellifera. Cette thèse a pour objectif d’étudier, via une démarche multidisciplinaire, les différentes caractéristiques de l’espèce, tant génétiques que comportementales, pouvant expliquer le succès de son invasion en France et prédire ainsi ses potentialités d’expansion en Europe. Grâce à l’utilisation de marqueurs moléculaires, la diversité génétique de la lignée envahissante de V. Velutina a été caractérisée et comparée à celle de populations de l’aire d’origine, afin de retracer l’histoire de son introduction en France. Cette étude a montré que la population introduite provenait d’une zone géographique située entre les provinces chinoises du Zhejiang et du Jiangsu. Ces résultats confirment l'hypothèse d'une importation via les échanges commerciaux entre ces régions géographiques. Nos résultats suggèrent que l’invasion de la France dérive très probablement de l’introduction d’une seule femelle en hibernation, préalablement fécondée par plusieurs mâles. La polyandrie de V. Velutina, système de reproduction presque unique parmi les Vespidae, ainsi que l’haplodiploïdie offrent une flexibilité génétique et peuvent avoir contribué au succès de V. Velutina comme une espèce envahissante. Une étude comportementale a été menée afin de déterminer si Apis mellifera défend ses colonies contre le nouveau prédateur V. Velutina et, le cas échéant, comment opèrent les colonies d’abeilles. Il a été montré que l’abeille domestique en France présente un comportement de défense inefficace contre ce nouveau prédateur et que V. Velutina exerce sur les ruchers une pression importante qui affaiblit progressivement les colonies d’abeilles. La prédation que ce frelon exerce sur l’abeille domestique a donc un coût pour l’apiculture, mais aussi sur l’environnement dans son ensemble puisque la pollinisation de nombreuses plantes cultivées et sauvages dépend des abeilles. La probable extension de sa distribution à travers l’Europe ne sera pas sans conséquences écologiques et économiques

  • Titre traduit

    Genetic characterization and behavioral study on an invasive species in France : Vespa velutina Lepeletier (Hymenoptera, Vespidae)


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (191 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 173-191

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2012 062
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.