Exploration des mécanismes cognitifs, métacognitifs et autobiographiques dans le déficit d’insight dans la schizophrénie

par Maria Lalova

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Pascale Piolino.


  • Résumé

    Dans la schizophrénie, le déficit d’insight est d’une importance clinique majeure de fait de son lien étroit avec l’observance médicamenteuse et l’alliance thérapeutique. Ce travail propose au moyen de trois études l’exploration du concept d’insight, précisant les mécanismes cognitifs sous-tendus et évaluant les effets de 3 nouvelles prises en charge sur son niveau d’évolution. Nous nous sommes basés pour cela sur trois modèles théoriques, celui de Conway (2005) qui établit des liens étroits entre le self et la mémoire autobiographique, celui de Larøi et al., (2004) suggérant à l’origine du déficit d’insight un trouble de la conscience autonoétique en lien avec la mémoire autobiographique, et enfin, celui de Agnew et Morris (1989) incriminant une palette de troubles cognitifs et métacognitifs dans le déficit d’insight. Nos résultats soulignent le rôle primordial de la mémoire autobiographique dans le déficit d’insight et notamment la qualité des souvenirs sur la période supérieur à >20 ans. De plus les résultats indiquent que, les modèles autobiographique et métacognitif prédisent mieux le déficit d’insight comparés au modèle cognitif de base. Parmi les trois programmes thérapeutiques, le programme RECOS (Vianin, 2007), améliore de manière significative le fonctionnement cognitif. Le programme REMAu (Piolino, 2006), visant la reconstruction des souvenirs autobiographique en lien avec le self, améliore de façon significative la conscience du trouble mental et la qualité du rappel épisodique. Le programme MBCT (Segal, Williams et Teasdale, 2002), visant la prise de conscience du moment présent, améliore de façon significative la capacité à attribuer la symptomatologie à la maladie mentale, l’estime de soi et la théorie de l’esprit. Ces résultats nous amènent à proposer un modèle explicatif et multidimensionnel du déficit d’insight dans la schizophrénie, intégrant les trois modèles étudiés ; cognitif, métacognitif et autobiographique.

  • Titre traduit

    Exploration of cognitive, metacognitive and autobiographical mechanisms of the insight deficit in schizophrenia


  • Résumé

    The origins of poor insight in schizophrenia are still unclear. We contrasted the changes in clinical insight, basic cognitive processes, autobiographical memory and metacognition in 63 outpatient’s with schizophrenia pseudo-randomly assigned to one of three cognitive remediation groups: one targeting basic cognitive processes (RECOS), a second autobiographical memory (REMAu), and a third metacognitive deficits (MBCT). Three dimensions of insight (awareness of: mental illness, benefit of treatment, psychosocial consequences) improved after treatment, regardless of the group. In addition, the REMAu and MBCT showed an improvement on other dimensions of insight (symptomatic awareness and symptomatic attribution, respectively). Poor insight and its improvement after treatment were best predicted by a combination of basic cognitive, autobiographical and metacognitive measures. This study supports a multidimensional conception of insight and recommends the combination of remediation therapies to improve clinical insight in schizophrenia.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque électronique. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.