Le développement précoce : quels indicateurs pour prévenir d'un trouble?

par Johanna Jagodowicz

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Jean-Louis Adrien et de Jaqueline Wendland.

Soutenue le 25-06-2012

à Paris 5 , dans le cadre de École doctorale Cognition, comportements, conduites humaines (Boulogne-Billancourt) , en partenariat avec Laboratoire de Psychopathologie et Processus de Santé (laboratoire) .

Le président du jury était Antoine Guédeney.

Le jury était composé de Jean-Louis Adrien, Jaqueline Wendland, Catherine Barthélémy, Luc Vandromme.

Les rapporteurs étaient Catherine Barthélémy, Luc Vandromme.


  • Résumé

    De nombreuses recherches montrent aujourd’hui que des signes de psychopathologies peuvent être présents très tôt dans le développement de l’enfant. L’étude approfondie du développement précoce s’avère ainsi essentielle, dans un souci de prévention et de prise en charge précoce. La présente étude a pour objectif, d’une part, d’identifier des éléments du développement précoce de l’enfant pouvant nous alerter quant à un risque éventuel de développer un trouble du développement et, d’autre part, d’identifier des éléments spécifiques au développement précoce des enfants ultérieurement diagnostiqués avec Trouble Envahissant du Développement (TED) ou trouble du développement (autre que TED). Dans ce but, nous avons, dans un premier temps, évalué le développement socio-émotionnel et cognitif de vingt enfants entre 12 et 24 mois, en lien avec les signes d’autisme et de retrait relationnel. Pour ce faire, trois outils spécifiques ont été utilisés : la BECS (« Batterie d’Évaluation du développement Cognitif et Socio-émotionnel », Adrien, 2007), l’ADBB (« Alarme Détresse Bébé », Guédeney et Fermanian, 2001), et l’ECA-N (Échelle d’ « Évaluation des Comportements Autistiques- Nourrisson », Sauvage, 1988 ; Adrien, et al., 1989, 1992). Il apparaît quatre sous-groupes d’enfants, qui se distinguent par trois caractéristiques, identifiées comme étant les plus discriminantes : l’âge de développement, l’hétérogénéité du développement socio-émotionnel, et les signes d’autisme. Dans un second temps, 10 à 32 mois après, une évaluation diagnostique a été réalisée pour la moitié de notre population. Cette évaluation nous permet d’établir des trajectoires développementales spécifiques pour chacun de nos quatre sous-groupes. Il apparait que la présence et le nombre de critères développementaux (parmi les trois identifiés), ainsi que le type de critère(s) nous informeraient quant à la probabilité ou non de développer un trouble, ainsi que le type de trouble vers lequel pourrait se diriger le développement de l’enfant. Enfin, certains éléments du développement et du comportement précoce des enfants ultérieurement diagnostiqués avec Trouble Envahissant du Développement ou avec trouble du développement (autre que TED) apparaissent comme caractéristiques.

  • Titre traduit

    The early development : what indicators for the prevention of trouble ?


  • Résumé

    There is substantial evidence that signs of psychopathology may appear very early in child development. A comprehensive evaluation of the child early development seems to be essential in order to implement prevention and early intervention strategies. This study aims to identify some specific elements of early development that could alert of a potential risk of developmental disorder, as well as particular elements of the development of infants subsequently diagnosed with Pervasive Developmental Disorder (PDD) or with developmental disorder (other than PDD). In a first moment, we evaluated the cognitive and socio-emotional development, in particular signs of social withdrawal and of autism, of 20 infants between 12 and 24 months of age. Three specific tools were used: the SCEB (“Social Cognitive Evaluation Battery”, Adrien, 2007), the ADBB (« Alarm Distress Baby Scale », Guédeney et Fermanian, 2001), and the IBSE (« Infant Behavioral Summarized Evaluation » Sauvage, 1988; Adrien, et al., 1989, 1992). Four sub-groups of children were identified, distinguished by three characteristics appearing to be the most distinctive: developmental level, heterogeneity of socio-emotional development, and signs of autism. In a second stage, from 10 to 32 months later, a diagnostic evaluation was performed for half of our population. This evaluation enabled to establish specific developmental trajectories, for each of our four sub-groups. Results show that the presence and the number of developmental criteria (among the three identified), along with the type of criteria, in early development, might inform of the probability of developing (or not) a disorder, as well as the kind of disorder that could possibly be further developed. Furthermore, some of the data about the development and the behavior of infants subsequently diagnosed with Pervasive Developmental Disorder (PDD) or with developmental disorder seem to be characteristics.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?