Mémoire sociale et pensée sociale : Etudes empiriques de leurs influences croisées

par Jean-Louis Tavani

Thèse de doctorat en Psychologie

Le président du jury était Todd I. Lubart.

Le jury était composé de Rasyid Sanitioso, Patrick Rateau, Todd I. Lubart, Stéphane Laurens, Christian Guimelli, William Hirst.

Les rapporteurs étaient Stéphane Laurens, Christian Guimelli.


  • Résumé

    Cette thèse se propose de réactualiser les apports des principaux fondateurs de la notion de mémoire collective : Halbwachs (1925/1992, 1941/2008, 1950/1997) et Bartlett (1932/2003) dans le cadre théorique de la pensée sociale (Rouquette, 1973, 2009). Après une présentation de leurs apports respectifs, une articulation entre mémoire et pensée sociale sera présentée. À partir de cette dernière, nous proposons un ensemble d’études empiriques sur la base de la distinction théorique entre l’influence du présent sur le passé et l’influence du passé sur le présent (Jedlowski, 2001, Jodelet, 1992). Ainsi, dans une première partie empirique nous examinons, à travers cinq études, l’influence de l’implication personnelle, opérationnalisant les intérêts du présent, sur la reconstruction du souvenir social via la représentation d’un événement du passé. Les résultats obtenus montrent que l’implication personnelle vis-à-vis d’un événement influence la représentation sociale de celui-ci. Particulièrement, la faible implication personnelle tend à rendre saillant des aspects descriptifs de la représentation du passé, tandis que la forte implication personnelle tend à rendre saillant des aspects évaluatifs. Dans une seconde partie empirique, nous considérons l’influence du souvenir sur la pensée sociale (le présent) au travers des fonctions de la mémoire collective. Dans une étude empirique, nous nous intéresserons d’abord à sa fonction de mobilisation à travers l’influence de la cohérence (ou de l’incohérence) entre le souvenir d’un événement et un exemplaire similaire à venir. Puis nous nous intéresserons à la fonction de définition de l’identité sociale grâce à trois études empiriques. Nos résultats montrent que le partage de souvenir entre un individu et une cible entraine une similarité perçue plus importante et une catégorisation sociale de celle-ci dans l’endogroupe. De plus, à travers le paradigme de l’effet brebis galeuse, nos résultats suggèrent que le partage de souvenir a un aspect normatif. La discussion de l’ensemble de ces études reviendra sur la distinction structurant notre partie empirique (i.e. influence réciproque entre passé et présent) en proposant que ces deux mouvements soient considérés comme dynamiques. Des pistes d’études intégrant ses aspects seront alors proposées

  • Titre traduit

    Social thought and social memory : empirical studies of their crossed influences


  • Résumé

    This thesis proposes to update and extend the main contributions of the founders of the concept of collective memory: Halbwachs (1925/1992, 1941/2008, 1950/1997) and Bartlett (1932/2003) in the theoretical framework of Social Thinking (Rouquette 1973, 2009). After a presentation of their contributions, we present a link between memory and Social Thinking. Based on this review, we propose a set of empirical studies on the basis of the theoretical distinction between the influence of the present on the past and the influence of the past on the present (Jedlowski, 2001; Jodelet, 1992). In the first empirical part, we examined, in five studies, the influence of personal involvement that represents the interests of the present, on the reconstruction of the social memory, via the representation of a past event. The results show that the personal involvement vis-à-vis an event influences its social representation. Specifically, low personal involvement tends to make salient descriptive aspects of the representation of the past, whereas high personal involvement tends to make salient its evaluative aspects. In the second empirical part, we consider the influence of memory on Social Thinking (i.e. the present) related to the functions of collective memory. In an empirical study, we first looked at its mobilization function through the influence of the consistency (vs. inconsistency) between the memory of an event and a similar future event. Then, in three empirical studies, we look at the social identity definition function. Our results show that when an individual and a target share the same memories, perceived similarity increases and the target is more likely to be categorized as an ingroup. In addition, through the paradigm of the black sheep effect, our results suggest that sharing memory has a normative aspect. The general discussion focuses on the distinction that has structured our empirical part (i.e. the interplay between past and present) and proposes that these two movements have to be considered as a dynamic. Suggestions of studies incorporating this aspect are also proposed


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque électronique. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.