Environnementalistes et Mbororo : esquisses des représentations de l'espace au Parc National de Waza (extrême-nord Cameroun)

par Alex Tsitsy Sijoscky

Thèse de doctorat en Ethnologie

Sous la direction de Frank Alvarez-Péreyre.

Le président du jury était Cécile Leguy-Diarra.

Le jury était composé de Frank Alvarez-Péreyre, Cécile Leguy-Diarra, Serge Bahuchet, Jean-Emile Mbot, Marie Roué.

Les rapporteurs étaient Serge Bahuchet, Jean-Emile Mbot.


  • Résumé

    Cette thèse traite des conflictuelles entre les Environnementalistes (Etat du Cameroun, Projet Waza-Logone, agents du parc, Ongs internationales) et les pasteurs semi-nomades mbororo au Parc National de Waza, en période d’urgence écologique. Ils ont lieu sur un même territoire où le triptyque conservation - protection - valorisation en termes d’activités pratiquées par les Environnementalistes croise le pastoralisme semi-nomade, la collecte des matériaux de construction et des produits alimentaires spécifiques aux Mbororo. Chaque activité induit des conflits de même nature. Comme objet d’étude, les conflits montrent l’ignorance réciproque des légitimités et intérêts qu’ont chaque groupe de protagoniste face à l’autre, à un premier niveau de l’étude. La progression du travail de recherche identifie les représentations de l’espace, comme les noyaux centraux de la pérennité des conflits. Elles font agir les personnes qui les produisent, sans qu’elles n’en soient conscientes. Ainsi chez les Environnementalistes, le territoire abritant le Parc National de Waza est une banque de la biodiversité génétique in situ, parce que toute la biodiversité y vit. Il est un produit commercial valorisé par le tourisme, car la délectation des paysages nécessite une contrepartie financière. C’est aussi un espace approprié par l’Etat du Cameroun, qui en est le propriétaire légal. Tandis que chez les Mbororo, on parle d’un espace exproprié à cause de l’expulsion orchestrée par les Environnementalistes, qui est un acte de dépossession du territoire ancestral. La plantation et le lieu de mémoire sont deux autres représentations, puisque le ravitaillement en produits floristiques, la connexion à leur être et à la nature se font encore sur ce territoire. Ayant pris la mesure des conflits et les limites constatées par rapport à leur résolution, les représentations de l’espace sont des éléments importants à cerner, pour arriver à une accalmie définitive. Celle-ci passe par la convergence des compétences née de l’association des Environnementalistes, des Mbororo et des chercheurs, dans l’élaboration des solutions pratiques adaptées aux contextes local et international, dans lesquels s’inscrivent ces conflits. Ce qui fait que par une anthropologie appliquée, nous préconisons la conjonction des intérêts écologiques et sociaux adaptés à ce cas précis

  • Titre traduit

    Environmentalists and Mbororo : sketch representations of space Waza National Park (far north Cameroon)


  • Résumé

    This thesis is focused on the conflictual relationships between the Environmentalists (State of Cameroon; Project Waza-Logone, parc agents, international NGOs) and the half-nomad pastors by the name of mbororo, to whom the same territory is an environnemental bank for the former and a social bank for the latter. This contribution goes from the protagonists, to question the conflicts, in order to encompass their producers that are the representations. Thus, out of ethnography and of the analysis, are created these main conflicts due to nomad pastoralism, to the collection of material of constructions, food products, and traditional therapists. This latter are brought about by a flagrant ignorance that faces the mbororo with the tryptic protection-conservation- valorization of the ecology holders. However, this situation makes that the level of coercition is confronted to the permanent violation of the norms to be upheld. By exploring the conflicts, the parc represents to the Environmentalists a bank of genetic biodiversity in situ; all the biodiversity stays there. It is a business product valuable by tourism, without omitting that there is also a space appropriated by the State of Cameroon, which is the legal owner of the space. On the mbororo side, it is about an expropriated space and the orchestrated expulsion by the Environmentalists is a vibrant proof. The plantation and the place of memory are two others representations, validated by the fact that they are refuelled in diverse products to meet their needs, then it is inside that space that the connection with their lives and nature is made. Having measured the conflicts and the visible limits as far as the solution is concerned, we argue about some hypothesis proper to engage the protagonists toward the new understanding of the respective stakes. At last, they are located at different registers, translated into practical propositions capable of allowing a truly co-management

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2012 par Université Paris Descartes à Paris

Environnementalistes et Mbororo : esquisses des représentations de l'espace au Parc National de Waza (extrême-nord Cameroun)


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque électronique. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2012 par Université Paris Descartes à Paris

Informations

  • Sous le titre : Environnementalistes et Mbororo : esquisses des représentations de l'espace au Parc National de Waza (extrême-nord Cameroun)
  • Détails : 1 vol. (400 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 319-328
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.