Pour une sociologie du réalisme politique : Le cas du Parti socialiste

par Pierre-Alexis Tchernoïvanoff

Thèse de doctorat en Sociologie politique

Sous la direction de Bernard Valade.

Le président du jury était Nonna Mayer.

Le jury était composé de Bernard Valade, Nonna Mayer, Bruno Péquignot, Sébastien Schehr, Massimo Borlandi.

Les rapporteurs étaient Bruno Péquignot, Sébastien Schehr.


  • Résumé

    Ce travail de thèse a pour objet une analyse sociologique de la notion de réalisme politique. Il propose, au travers de trois approches complémentaires, un examen critique de cette notion polymorphe. La première, à partir d’une histoire des idées politiques, vise à en saisir l’émergence et l’évolution. Elle tente également d’en reconstruire les différentes traditions et filiations sociologiques (italienne, française et anglo-saxonne). La seconde approche relève d’une sociologie historique et cherche à illustrer cette notion à travers l’étude du parti socialiste français et de ses évolutions. En partant de l’hypothèse d’une contradiction initiale entre réalisme politique et socialisme, cette sociohistoire retrace la manière dont le PS, en s’institutionnalisant, a progressivement abandonné une partie de son projet de transformation de société. Basée sur un travail d’enquête mené auprès de quarante militants socialistes de la région Ile-de-France rencontrés entre 2009 et 2010, la troisième approche met en perspective la notion de réalisme politique avec le vécu et les représentations des membres actifs du parti. Outre le désarroi et la perte de sens qui traverse la militance, ce sont également les stratégies de réenchantement et de reformulation du socialisme qui y sont étudiées. Ce travail permet de faire apparaître la fonction politique du réalisme politique. Cette fonction, sous couvert de neutralité, sert à la décrédibilisation des idées et pratiques politiques jugées comme irrecevables. Le réalisme politique est en cela davantage une idéologie de la fin des idéologies et alternatives politiques qu’une véritable catégorie d’analyse du politique

  • Titre traduit

    Toward a sociology of political realism : the case of French socialist party


  • Résumé

    The purpose of this work is to present a sociological analysis of the notion of political realism. Based on three complementary approaches, it offers a critical study of that multifaceted notion. The first approach starts from a history of political thought to try and delineate the emergence of the notion and its evolution. The perspective also aims at retracing the various sociological traditions and offshoots (the Italian, French and Anglo-Saxon branches) derived from it. In the context of historical sociology, the second approach seeks to illustrate the notion through the study of the French Socialist Party and its evolutions. Starting from the premise that political realism and socialism are initially contradictory, this socio-historical approach follows the way in which, by becoming institutionalized, the French Socialist Party has gradually relinquished part of its agenda for a transformation of society. Resting on a survey conducted between 2009 and 2010 with forty socialist militants from the Ile-de-France région, the third approach examines the notion of political realism in the light of the actual experiences and representations of the Party’s active members. The study thus focuses both on the sense of disarray and aimlessness pervading militancy, and on the strategies of reenchantment and reformulation of socialism. This analysis allows to expose the political function of political realism. Under cover of neutrality, that function can be used to discredit the political ideas and practices which are considered as inadmissible. In that sense, political realism is rather an ideology of the end of political ideologies and alternatives, than an actual category for the analysis of politics


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque électronique. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.