Les relations homme/femme dans le cinéma iranien postrévolutionnaire, stratégies des réalisateurs, analyse sémiologique

par Asal Bagheri Griffaton (Bagheri)

Thèse de doctorat en Sémiologie

Sous la direction de Anne-Marie Houdebine-Gravaud.


  • Résumé

    Encadré par la théorie et la méthodologie de la sémiologie des indices proposée par Anne-Marie Houdebine, ce travail analyse les relations homme/femme, sous le coup de la censure, dans le cinéma iranien postrévolutionnaire. L’analyse systémique permet de dégager d’abord les strates iconique, scénique, sonore et technique à l’intérieur du corpus des scènes de films. Ensuite, il met en évidence des éléments explicités qui montrent qu’au plan formel existe un certain nombre de récurrences dans toutes les scènes analysées quel que soit le film travaillé. Au plan de l’expression, une grammaire formelle de la relation homme/femme dans le cinéma iranien a été dégagée. Au plan du contenu, des illusions de proximité et de rapprochement, des déclarations d’amour, des propositions sexuelles, de l’érotisme ainsi que des relations amoureuses et sexuelles surgissent à travers différentes configurations syntagmatiques des indices tels que le regard, le geste avorté, la scène de retour, l’enfant, l’objet symbolique, l’extérieur, l’intérieur, la voiture, la cour, le hors champ, la transition et la musique. En construisant son espace comme l’architecture iranienne traditionnelle entre l’externe (espace réservé aux invités et aux étrangers à la famille) et l’interne (espace privé) mais également en s’emparant des figures de styles à l’instar de la poésie iranienne classique, le cinéma iranien parle pudiquement de l’amour et créé ainsi sa propre iranité concernant les relations homme/femme.

  • Titre traduit

    Relationships between man and woman in Iranian post-revolutionary cinema, Directors’ strategies. A semiological analysis


  • Résumé

    Using Anne-Marie Houdebine’s theory and methodology of semiology of indices, this work analyses the relationships between man and woman in the censured post-revolution Iranian cinema. The systemic analysis highlights the iconic, scenic, auditory and technical stratums within the movie scenes. It also shows explicit elements, which reveals the existence of a certain amount of repetitions on a formal scale in any analyzed film. We can see there is a formal grammar respected when it comes to the expression of man and woman relationships in Iranian cinema. Illusions of closeness, love declarations, sexual propositions, erotism, love and sexual relationships are suggested through various phrasal configurations of the indices, such as glances, abortive gestures, turn around scenes, images of the child, symbolic objects, outside and inside, car, courtyard, off screens, direct transitions and music. Iranian cinema chastely explores love, expressing its own Iranianity regarding relationships between man and woman, by constructing space in the way that traditional Iranian architecture does (external space for guests and internal for family and privacy), but also by using stylistic devices, as in classical Iranian poetry.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque électronique. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.