Francis Ponge et l’objet trouvé : le concept de variation et les modalités de la reception dans l'oeuvre.

par Marie Milolidaki

Thèse de doctorat en Langue française

Sous la direction de Georges Molinié.

Soutenue le 18-01-2012

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Concepts et langages (Paris) .


  • Résumé

    L’écriture de Francis Ponge est celle de la reprise : le corpus textuel est essentiellement formé par les dossiers des manuscrits et des pages dactylographiées réunissant les phases successives de la production du même fragment dites variations ou variantes. Les réécritures pongiennes s’articulent autour du même principe matriciel de construction appelé thème ou programme : à l’origine de chaque texte il y a des mots reliés par un certain type de rapport, le plus souvent des couples de mots répertoriés par leur nombre de phonèmes, dont la symétrie structurelle reflète idéalement la symétrie de l’ensemble. Dans ce contexte nous nous proposons d’étudier le concept fonctionnel d’objet trouvé tel qu’il apparaît dans la pensée esthétique d’André Boucourechliev qui nous permet de définir l’intertexte pongien à travers un vaste réseau de fusions trans-sémiotiques entre le langage verbal et le langage musical : l’interaction entre des notions telles que la partition graphique, la spatialisation sonore dans l’environnement boulézien, l’œuvre ouverte, l’écoute réduite et la série des interprétants empruntée à la sémiotique peircienne met en place des stratégies esthésiques qui rendent possible une interprétation complètement réformée de la signification.

  • Titre traduit

    Francis Ponge and the found object : the concept of variation and the modalities of the reception through his works


  • Résumé

    Francis Ponge’s writing style is essentially based on repetition: the publication of his manuscripts revealed a vast network of contrapuntal variations which generate the consequent textual developments departing from a single matricial idea: called theme or programme symmetrical pairs of words ideally reflect the overall structural symmetry. Using the functional concept of the found object as it appears in André Boucourechliev’s aesthetic thought, this study attempts to define the pongian intertext through a multilayered range of trans-semiotic fusions between music and verbal language: thus emerge a rich dialectical approach built around the graphic partition, the spatialization in boulezian sound environment, the peircean series of interpretants, the open work and the phenomenological reduction, as interactive notions in the creative process of pongian rewritings. The dialogue established reforms the meaning of signification and rethinks the fundamental strategies of interpretation.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.