Strates, plan, rhizome. John Cage et la philosophie de Gilles Deleuze et Félix Guattari

par Brent alton Waterhouse

Thèse de doctorat en Musicologie

Sous la direction de Jean-Marc Chouvel et de Maurizio Giani.

Soutenue le 19-09-2012

à Paris 4 en cotutelle avec l'Università degli studi (Bologne, Italie) , dans le cadre de École doctorale Concepts et langages (Paris) , en partenariat avec Patrimoines et Langages Musicaux (Paris) (laboratoire) .


  • Résumé

    Une recension exhaustive des références à la musique et au sonore montre l’importance de cet art dans la production philosophique de Gilles Deleuze et Félix Guattari. La présente recherche se concentre sur la position occupée par la pensée musicale de John Cage dans certains de ces textes. La période créative de Cage située entre 1939 et 1952, se focalise sur deux aspects principaux : la structure micro-macrocosmique caractéristique de ces premiers travaux, et les quatre éléments qui synthétisent alors pour Cage la composition musicale. Ces derniers sont considérés en rapport avec la théorie de la double articulation que Deleuze et Guattari reprennent de Hjelmslev ; les deux aspects renvoient au système des strates et de la stratification exposé dans Mille plateaux. La musique des décennies centrales de la production cagienne, à la lumière du passage de Mille plateaux où l’œuvre de Cage est mise en rapport avec le concept de « plan fixe sonore ». Une attention particulière est donnée à la manière dont Cage conçoit le rapport entre la durée et les matériaux sonores, et au degré variable de présence du hasard et de l’indétermination. Les compositions de cette période sont en outre vues en référence au concept deleuzo-guattarien de cartographie. Les derniers quinze ans de la production de Cage sont analysés à travers le concept de rhizome entendu comme théorie des multiplicités. La partition de Sylvano Bussotti qui figure au début de Mille plateaux ainsi que les travaux textuels et musicaux de Cage, les procédures compositionnelles des mésostiches, des parenthèses de temps qui créent une structure variable, et l’harmonie anarchique du dernier Cage sont également explicités.

  • Titre traduit

    Strata, plane, rhizome. John Cage and the philosophy of Gilles Deleuze and Félix Guattari


  • Résumé

    On the basis of a exhaustive identification of the references to music and sound in the philosophical production of Gilles Deleuze and Félix Guattari, the present research concentrates on the position occupied by John Cage’s musical thought in a number of deleuzian texts. The first chapter analyses the works composed by Cage between 1939 and 1952, focusing on two principal aspects: the micro-macrocosmic structure that characterises his first works, and the four elements that resume Cage’s approach to composition in the period in question. The latter are considered in relation to Hjelmslev’s theory of double articulation as elaborated by Deleuze and Guattari; both aspects are referred to the system of strata and stratification found in A Thousand Plateaus. The second chapter is dedicated to the compositions of the central decades of Cage’s production, in the light of the passage of A Thousand Plateaus in which Cage is considered in relation to the concept of a “fixed sonorous plane”. Particular attention is given to the way in which Cage conceives the relation between duration and sound materials, and to the variable degree to which chance and indeterminacy are present. The compositions of this period are furthermore seen in reference to the deleuzo-guattarian concept of cartography. The last fifteen years of Cage’s production are studied through the theory of multiplicity and the concept of rhizome. The score composed by Sylvano Bussotti that appears at the beginning of A Thousand Plateaus is therefore considered, followed by an examination of Cage’s late textual and musical works, giving particular attention to mesostics, time brackets and variable structure, and anarchic harmony.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.