Lectures croisées. Étude sur les traductions des récits chevaleresques en France et en Italie autour de 1500

par Francesco Montorsi

Thèse de doctorat en Études médiévales

Sous la direction de Jacqueline Cerquiglini-Toulet et de Richard Trachsler.

Soutenue le 01-12-2012

à Paris 4 en cotutelle avec Georg-August-Universität (Göttingen, Allemagne) , dans le cadre de École doctorale Mondes anciens et médiévaux (Paris) , en partenariat avec Etude et édition de textes médiévaux (Paris) (équipe de recherche) .


  • Résumé

    Le présent travail a pour objet les traductions italiennes de récits chevaleresques français et les traductions françaises de récits chevaleresques italiens accomplies de la fin du XVe siècle jusqu’en 1560. Il se situe à l’intersection de deux domaines, celui des textes composés au Moyen Age et encore lus à la Renaissance (parfois au-delà), et celui des échanges entre France et Italie en dehors de la culture humaniste. A cette fin, nous nous proposons d’étudier des textes italien et français peu connus, en les comparant avec leurs sources respectives. Pour la France, nous avons retenu les traductions de Guerrin Meschino, Morgante ilGigante, Orlando Innamorato et Orlando Furioso. Pour l’Italie, nous étudions une traduction du Guiron le Courtois de la première moitié du XVIe siècle, conservée à Florence dans un manuscrit. Le même roman de Guiron a été l’objet une adaptation en octaves commandée par François Ier à Luigi Alamanni, poète de cour et figure de l’«italianisme royal». Enfin, nous étudions les traductions françaises de la «collection» chevaleresque publiée à Venise au milieu du siècle (Lancelot, Perceforest et Meliadus).Au-delà du seul domaine des traductions, dans une première partie («Perceptions et usages des romans de chevalerie»), nous questionnons certaines facettes de l’histoire et de là l’appréhension du roman de chevalerie à l’époque étudiée : à savoir la création d’un roman de chevalerie moderne à partir des années quarante, la réception des romans par le public, les frontières du genre dans le système des lettres, ainsi que l’imaginaire lié à la lecture de ces livres.

  • Titre traduit

    “Lectures croisées.” A study of chivalric romances translations between French and Italian around 1500


  • Résumé

    The purpose of this dissertation is to study Italian translations of French chivalric narrative and French translations of Italian chivalric narrative from the late 15th century to 1560. The work lays at the intersection of two fields of study: medieval texts still read during the Renaissance and literary vernacular exchanges between France and Italy. For this purpose, I have studied some almost unknown French and Italian texts and compared each of them to the original in the other language. Regarding France, I have examined the translations of Guerrin Meschino, Morgante il Gigante, Orlando Innamorato and Orlando Furioso. As far as Italy is concerned, I have analyzed the translation of Guiron le Courtois preserved in a manuscript from Florence (first quart of 16th century.) The same chivalric romance of Guiron was later adapted in Italian verses by the court poet Luigi Alamanni, at the request of the French monarch (1547). Finally, I have studied some Italian translations from French (Meliadus, Lancelot and Perceforest) as part of a chivalric editorial collection published in Venice in the mid-16th century.In addition to the analysis of the translations, I have broadly investigated the chivalric romance with special regard to its late editorial evolution and its reception, especially, the public reception, the invention of a “modern” romance in the forties, the blurred boundaries of the chivalric romance genre and the perception of these texts in the 16th century imaginary.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2015 par Classiques Garnier à Paris

L'apport des traductions italiennes [sic] dans la dynamique du récit de chevalerie (1490-1550)


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2015 par Classiques Garnier à Paris

Informations

  • Sous le titre : L'apport des traductions italiennes [sic] dans la dynamique du récit de chevalerie (1490-1550)
  • Dans la collection : Recherches littéraires médiévales , 19 , 2108-5900
  • Détails : 1 vol. (432 p.)
  • ISBN : 978-2-8124-4943-7
  • Annexes : Bibliogr. p. [379]-416. Notes bibliogr.. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.