Nietzsche et la Grèce. La reflexion sur le monde grec dans les leçons de Bale

par Carlotta Santini

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de André Laks et de Giuliano Campioni.

Soutenue le 05-09-2012

à Paris 4 en cotutelle avec l'Università del Salento (Italie) , dans le cadre de École doctorale Concepts et langages (Paris) , en partenariat avec Centre de recherches sur la pensée antique (Paris) (laboratoire) .

Le jury était composé de André Laks, Giuliano Campioni, Glenn W. Most, Denis Thouard.


  • Résumé

    Les cours prononcés par Friederich Nietzsche à l’Université de Bâle entre 1869 et 1879 pour la chaire de langue et littérature grecque constituent encore aujourd’hui une des sections les moins connues du Nachlass du philosophe allemand. Ces textes permettent de proposer une image de la complexe relation du philosophe avec le monde grec tout à fait différente par rapport à celle proposée par la Naissance de la tragédie. L’expérience esthétique du monde grec est un phénomène d’une complexité extraordinaire, dont l’altérité indépassable par rapport à l’expérience moderne résulte évidente quand on cherche à la réduire aux catégories de la théorie esthétique moderne. L’obstacle fondamental est représenté par la manière selon laquelle on conçoit les éléments qui constituent la culture dans la société moderne et dans celle ancienne, c’est à dire l’usage da lecture et de l’écriture et les formes de transmission du savoir qui en découlent. Pouvons-nous à apprendre des Anciens ? Pour répondre à cette question Nietzsche analyse le processus de naissance de l’œuvre d’art du langage en Grèce. La reconstruction de la normativité fixe qui règle les genres littéraire fait apparaitre l’image antiromantique d’un art extrêmement formalisé et conventionnel, lié à une législation rigide dictée par les institutions politiques. En s’opposant à la vulgate d’un Nietzsche « irrationaliste », les leçons de Bâle proposent donc une réflexion qui s’articule autour des concepts esthétiques et éthiques en même temps, de forme, norme, discipline et convention, concepts qui deviendront capitaux dans la pensée de Nietzsche à partir de Menschliches, Allzumenschliches.

  • Titre traduit

    Nietzsche and Greece. Considerations on the Greek world in the Lectures of Basel.


  • Résumé

    The lectures held by Friedrich Nietzsche when he had the professorship of Greek Language and Literature between 1869 and 1879 at the University of Basel, are today the least known of the philosopher´s Nachlass. These writings allow for a reconstruction of the relationship of the philosopher with the Greek world in all its complexity and in an alternative way to that which arises from the Birth of Tragedy. The aesthetic experience of the Greek world is an extremely complex phenomenon which is irremediably extraneous to the modern experience. It can been easily understood when we try to refer it to the framework of modern aesthetics. The incongruity which lies at the base is the conception itself of what we can refer to as culture in the modern society and in the ancient one: reading and writing and the consequent way and tools used for the transmission of knowledge.What can we learn from the ancient people? In order to answer this question Nietzsche investigates the birth process of a work of art in the Greek language. The analysis of the rigid norms which are characteristic of the literary genres will show an anti-romantic image of a strongly formal and conventional art, that is closely linked to complex norms connected to Public Institutions. A path of reflections on ethic and aesthetic concepts on shape and norm, discipline and convention in contrast to the opinions of an “irrationalist” Nietzsche shows itself in the lectures. It will then be developed starting from Menschliches, Allzumenschliches to the entire Nietzsche production.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.