Agustina Bessa-Luís et l’écriture de l’Histoire

par Alda Lentina

Thèse de doctorat en Portugais

Sous la direction de Maria Graciete Besse.

Le président du jury était Catherine Dumas.

Le jury était composé de Maria Graciete Besse, José Cândido de Oliveira Martins, Laura Fernanda Bulger.


  • Résumé

    Lorsqu’Agustina Bessa-Luís (1922-) réécrit l’Histoire elle est guidée par la volonté de dénoncer l’absence des femmes dans l’historiographie traditionnelle. Notre lecture envisage la réinscription des femmes dans l’Histoire portugaise, ceci à travers le prisme de la « déconstruction » de son discours. C’est à travers une remise en question de l’objectivité historique, par la subjectivité et la multiplicité des points de vue, ainsi que par un travail intertextuel sur les textes sources révélant qu’ils sont des constructions, que les romans deviennent des métafictions historiographiques postmodernes. Elles élaborent à travers la parodie et l’ambivalence une Histoire carnavalesque, dessinant une image peu commune du Portugal. Ensuite, la romancière oppose à la vision officielle, une histoire au féminin, ceci pour documenter l’expérience et l’identité des femmes dans leurs multiplicités. La question de la mémoire et des jalons inhérents à la condition des femmes révèle un processus de construction identitaire dégageant deux modes d’inscription féminins dans l’Histoire, l’un autorisé, l’autre transgressif. Puis, le principe de la domination masculine est remis en cause à travers la question de la virilité comme un impossible modèle à atteindre. Dans les romans de l’écrivaine, les hommes deviennent des figures ambigües, représentant le désordre et la ruine dans la société hégémonique. Fuyants mais réconciliés, ils reformulent la masculinité et signent la mort du patriarcat. Enfin, sont examinés les derniers fondements régissant la relation homme/femme : la question l’hétérosexualité obligatoire et celle du couple. L’auteure montre la fin de l’altérité radicale entre l’Autre et l’Un, provoquant une ressemblance entre les sexes et remettant en cause la notion même de couple. Ainsi, si elle a démontré au long de son oeuvre que l’on peut être femme et homme de diverses manières, elle soulignera aussi que dans le couple l’union est impossible.

  • Titre traduit

    Agustina Bessa-Luís’s Historical Fiction


  • Résumé

    When Agustina Bessa-Luís rewrites History she is guided by the will to show the absence of women in History. Our reading will show the reintroduction of women in Portuguese History through the “descontruction” of its discourse. It’s through questioning the historic objectivity, by the variety of points of view and by an intertextual work with written sources, which reveal that they are human constructions, that the novels become postmodern historiographics metafictions. They elaborate through parody and ambivalence en carnival History, giving a different picture of Portugal. Then the novelist contrasts the official History with a Herstory in order to document the feminine experience and identity in all their multiplicities. The question of memory and phases that are inseparable from woman conditions, reveals a process of identical construction, which gives a report of two ways of feminine inscription into History, one authorize, the other transgressive. Then the principle of masculine domination is questioned through the matter of virility as an impossible model to attain. The men become ambiguous figures, who represent the disorder and decay of society. Fleing but reconciled they reform the masculinity and sign the death of patriarchate. Finally, the last foundations that govern the relation the relation between men and women, and the question of obligatory heterosexuality and the couple, are examined. The writer shows the end of radical otherness between the Other and the One which provokes a resemblance between sexes and questions the notion of the couple. Thus, if the author has shown in her novels, that we can be a man and a woman in different ways, she also shows that in a couple the union is impossible.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.