Le bijou contemporain : Son rapport au vêtement et à l'art - Anthropologie de l'ornement en Europe depuis les années 1960.

par Sylvie Lambert

Thèse de doctorat en Histoire de l’art et archéologie

Sous la direction de Pierre-Yves Balut.

Soutenue le 24-11-2012

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Histoire de l’art et archéologie (Paris) , en partenariat avec Centre André Chastel (Paris) (laboratoire) .

Le président du jury était Pierre-Damien Huyghe.

Le jury était composé de Pierre-Damien Huyghe, Marianne Massin, Brigitte D'Hainaut-Zveny, Frédéric Bodet.


  • Résumé

    Par un corpus de bijoux allant des années 1960 à nos jours examiné selon la méthode de la théorie de la médiation, la thèse se fixe un triple objectif. Le premier ambitionne de construire une anthropologie de l’ornement par le détour de la sociologie et l’exploitation du modèle instituant/institué (première partie) qui permet de faire émerger la nature expérimentale de ces ouvrages, ainsi que leur prise de distance avec l’investiture de la personne. Le deuxième objectif vise à analyser ce matériel très spécifique selon le modèle fabriquant/fabriqué, afin de décomposer la nature des expérimentations difficiles à étudier dans un cadre traditionnel. Le troisième objectif s’attache à manifester l’unité de la recherche par la mise en lumière d’une similitude de mécanismes avec les arts contemporains (vêtement, mobilier, art), faisant état d’une communauté de projet et d’un phénomène généralisé (deuxième et troisième parties). Ce bijou importable socialement développe une invraisemblable technique, ceci en accord avec l’incommensurable de l’art contemporain.

  • Titre traduit

    Contemporary jewelery : his report to the clothing and art – Anthropology of ornament in Europe since the 1960s


  • Résumé

    Using a corpus of jewelry from the 1960’s to nowadays, analysed through the Theory of Mediation method, the thesis has three objectives. The first one aims at building an anthropology of jewelery through the detour of sociology, using the Instituant/Institué model (first part), which helps understanding the experimental nature of these ornaments, far away from the traditional investiture of the person. The second objective is to analyse these very specific jewels using the Fabriquant/Fabriqué model (second and third parts), as studying how the nature of these experiments is broken down is indeed too difficult to do in a traditional manner. The third objective is to show the unity of the research by highlighting a similarity with the mechanisms of contemporary arts (clothing, design, furniture, art), indicating a community of projects and therefore a global and widespread phenomenon (second and third parts). These socially unwearable jewels develop unlikely techniques, in line with the unlimited world of contemporary art.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.