Du monastére à l’errance : les Bénédictins de Saint-Maur de Normandie et de la province de France de 1750 a 1802 et l’émigration bénédictine en Westphalie

par Anne Marle (Kolle)

Thèse de doctorat en Histoire moderne et contemporaine

Sous la direction de Jean-Paul Bled.

Soutenue le 29-11-2012

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Histoire moderne et contemporaine (Paris) .

Le président du jury était Dominique Barjot.

Le jury était composé de Jean-Paul Bled, Jean-Pierre Chaline, Jean-Louis Clément, Philippe Lenain, Johannes Meier.


  • Résumé

    La congrégation de Saint Maur, fleuron de l’érudition monastique au XVIIe et XVIIIe siècles vécut 172 ans Si la vie quotidienne et l’observance tinrent compte de la Règle originelle de saint Benoît, sa constitution et son orientation intellectuelle furent novatrices mais la condamnèrent : Ses membres toujours à l’affût d’idées nouvelles trouvèrent d’abord dans le jansénisme matière à manifester leurs tendances à la chicane et à la polémique que l’esprit du Siècle des Lumières exacerba jusqu’en 1789. La Révolution mit brutalement fin à tous les conflits et les religieux, libérés du joug cénobite, se trouvèrent démunis devant leur nouvelle liberté. Certains en échange du serment à la Constitution civile du clergé obtinrent la sécurité d’une cure, ou bien se lancèrent dans le tourbillon des idées révolutionnaires, d’autres refusèrent toute compromission et se fondirent dans la clandestinité ou émigrèrent. La famille bénédictine de Normandie et de la Province de France opta pour l’Angleterre, la Belgique, parfois la Suisse, avant de s’installer pour une « concession de séjour » dans une Westphalie accueillante.

  • Titre traduit

    From monastery to the wandering


  • Résumé

    The congregation of Saint Maur, renowed for its high level of monastic scholarship in the XVIIth and XVIIIth centuries lasted for 172 years. While the daily life was based on the original benedictine rule, its constitution and its intellectual orientation were innovative but condamned it. Its members always looking for news ideas, found at first through the jansenism a good way of sowing their tendency to argue. Tendency that the spirit of Age of enlightenment intensified until 1789. The Revolution put an abrupt end to all their conflicts and the monks, freed from the cenobite’s yoke, found themselves helpless in their new freedom. Some, in exchange for allegiance to the Civil Constitution of the clergy, obtain the security of a parish or followed the new revolutionary ideas. Others refused all compromise and went underground or emigrated. The benedictine family and of the Province of France opted for England, Belgium, Switzerland sometimes, before settling for a « concession of staying » a welcoming Westphalia.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.