Quête et construction identitaires dans l’œuvre autobiographique de Enrico Pea (1881-1958)

par Mélody Fabrèges

Thèse de doctorat en Littérature et culture italiennes

Sous la direction de François Livi.

Soutenue le 10-12-2012

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Civilisations, cultures, littératures et sociétés (Paris) , en partenariat avec Équipe Littérature et Culture Italiennes (Paris) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Adele Dei.

Le jury était composé de François Livi, Pérette-Cécile Buffaria, Gérard Genot, Paul Geyer, Walter Zidarič.


  • Résumé

    Auteur autodidacte, Enrico Pea (1881-1958), romancier, nouvelliste, poète et auteur dramatique, est une figure atypique dans le paysage littéraire italien du XXe siècle. Une partie de l’œuvre narrative de Pea est caractérisée par sa dimension autobiographique qui n’efface cependant pas une tendance à composer ses œuvres par fragments. Nous proposons, dans cette thèse, de nous concentrer sur cinq œuvres de Enrico Pea, toutes caractérisées par leur dimension fragmentaire, qui représentent autant d’étapes dans sa construction identitaire et d’envisager ainsi, la dimension fragmentaire par le prisme du morcellement du « je » narratif. Fole (1910) est un recueil de contes et légendes de sa terre natale. Moscardino (1922), Il Volto Santo (1924) et Il servitore del Diavolo (1931) sont des œuvres autobiographiques en prose. Dans Moscardino et Il Volto Santo, le narrateur raconte l’histoire de sa famille et son enfance en Versilia auprès de son grand-père. Il servitore del Diavolo est une autobiographie en creux retraçant dans un climat fantasmagorique les années égyptiennes de l’auteur. Enrico Pea se tourne une nouvelle fois vers l’autobiographie vers la fin de sa carrière pour évoquer à nouveau le séjour égyptien dans Vita in Egitto (1949). Cette étude entend montrer que l’œuvre autobiographique de Enrico Pea, à travers la création du personnage de Pea-Moscardino, retrace les étapes de la construction identitaire de l’auteur mais également propose une autobiographie idéale reposant sur le mythe de l’écrivain autodidacte. Ce parcours s’accompagne d’une réflexion de l’auteur sur l’écriture autobiographique qui converge vers la définition d’une poétique de l’autobiographie.

  • Titre traduit

    Identity search and construction in Enrico Pea’s (1881-1958) autobiografical work


  • Résumé

    Self-taught author Enrico Pea (1881-1958) was a novelist, short story writer, poet, playwright and is an unusual figure of the twentieth century Italian literary scene. Part of Pea’s narrative work is characterized by its autobiographical dimension which maintains however a tendency to be created in fragments. This thesis will focus on five pieces of work by Enrico Pea, all characterized by their fragmentary dimension and representing many steps in the construction of his identity. Therefore it considers this dimension gradually through the prism of fragmentation of the narrative "I". Fole (1910) is a collection of tales and legends from his homeland. Moscardino (1922), Il Volto Santo (1924) and Il servitore del Diavolo (1931) are autobiographical works in prose. In Moscardino and Il Volto Santo, the narrator tells the story of his family and childhood in Versilia with his grandfather. Il servitore del Diavolo is an autobiography subtly depicting the author’s Egyptian years in a dreamy climate. Enrico Pea uses the autobiography again towards the end of his career to portray once more his stay in Egypt in Vita in Egitto (1949). This study aims to show that Enrico Pea’s autobiographical work, through the creation of the character Pea-Moscardino, retraces the steps of the author’s self-identity construction, but also provides an ideal autobiography based on the myth of the self-taught writer. This work is accompanied by a reflection from the author on autobiographical writing and converges towards a definition of the poetics of autobiography.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.