La représentation de la névrose dans les Rougon-Macquart et Lourdes d’Emile Zola

par Monné Caroline Oulaï (Doua)

Thèse de doctorat en Littérature et civilisation françaises

Sous la direction de Jacques Noiray.

Soutenue le 13-10-2012

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Littératures françaises et comparée (Paris) , en partenariat avec Centre de recherche sur la littérature du XIXe siècle (Paris) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Alain Pagès.

Le jury était composé de Jacques Noiray, Béatrice Laville, Jean-Louis Cabanès.


  • Résumé

    La névrose compte parmi les pathologies les plus répandues sous le Second Empire. Elle met en évidence à la fois la France saine et la France détraquée. Le progrès technique, l’essor industriel et le développement du capitalisme, suscitent des appétits, qui mal satisfaits, sont sources de déséquilibre. Trois états caractérisent alors le processus physiologique français, les appétits, la jouissance et le détraquement. Ainsi, de la jouissance collective, l’on aboutit à la névrose collective dans cette société décadente. Emile Zola qui peint alors la société contemporaine, traduit dans de nombreux ouvrages tels que Les Rougon-Macquart et Lourdes, son intérêt pour la névrose. Cet intérêt de l’écrivain s’explique non seulement par le fait que son époque est névrosée mais aussi parce qu’il est lui-même névrosé. Afin de guérir du mal névrotique, Zola propose à la fois son projet d’hygiène individuelle et son projet social. La panacée qu’il conseille alors, est d’une part la loi du travail et la loi de l’amour naturel et d’autre part, la canalisation des passions et la réorganisation de la société.

  • Titre traduit

    Nevrosis representation in les Rougon-Macquart and Lourdes from Emile Zola


  • Résumé

    Neurosis is one of the most widespread pathologies under the Second Empire. It highlights both a healthy France and a contorted France. Technical progress, industrial development and the growth of capitalism, encourage greed, which, when poorly fed, is source of imbalance. Three States then characterize the French physiological process: greed, enjoyment and dissatisfaction. Thus, from collective enjoyment, it ends up with a collective neurosis in this decadent society. Emile Zola who then painted contemporary society, depicts in many books such as the Rougon-Macquart and Lourdes, his interest for neurosis. This interest of the writer is not only linked to the fact that his time is neurotic but also because he himself is neurotic. In order to cure himself from the neurotic disease, Zola provides both his individual health project and his social project. The panacea he advises, is on the one hand the law of labour and the law of natural love, and on the other hand the channeling of the passions and the reorganization of society.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.