La représentation de la femme et l'invention de la notion du "péché de la chair" d'après la Vie Grecque d'Adam et Eve

par Magdalena Díaz Araujo

Thèse de doctorat en Histoire des religions et anthropologie religieuse

Sous la direction de Mireille Hadas-Lebel.

Soutenue le 27-06-2012

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Mondes anciens et médiévaux (Paris) , en partenariat avec Orient et Méditerranée (Ivry-sur Seine, Val de Marne) (laboratoire) .

Le président du jury était Madeleine Scopello.

Le jury était composé de Mireille Hadas-Lebel, José Costa, Jean-Daniel Dubois, Francisco García Bazán.


  • Résumé

    La Vie grecque d’Adam et Eve (VGAE) a été classée parmi les apocryphes de l’Ancien Testament et serait un texte composé entre le Ier siècle avant notre ère et le Ier siècle de notre ère, à partir des traditions judéo-hellénistiques. Attesté par vingt-sept manuscrits grecs, cet ouvrage présente l’histoire d’Adam et Eve avant et après leur expulsion du Paradis. Ces manuscrits font partie d’un ensemble plus vaste, la Vie d’Adam et Eve (VAE), connu par huit versions différentes (en grec, latin, géorgien, arménien, slave, roumain, copte, arabe).La problématique de notre thèse consiste à analyser la représentation de la femme et l‘invention de la notion du "péché de la chair " ; d’une part, conformément à l’étude des manuscrits de la VGAE et, d’autre part, à partir d’une comparaison de la VGAE avec les restantes versions de la VAE et avec d‘autres sources témoignant d’une perspective similaire.Premièrement, nous nous consacrons à la polémique autour du milieu d’origine et de la datation de la VGAE, avec une exposition de l’état de la question (selon trois thèses : l’origine juive, l’origine chrétienne et la « position prudente »). A l’intérieur de cette discussion, nous incorporons une deuxième polémique, concernant la priorité de la version grecque dans l’ensemble de la VAE.Deuxièmement, nous abordons la représentation de la femme, à partir de la considération conjointe de l’innocence et la culpabilité d’Eve dans la VGAE. En incluant ces représentations dans le contexte des sources du Second Temple, nous assignons une compréhension plus complexe et hétérogène de la VGAE.Troisièmement, nous considérons l‘invention de la notion du "péché de la chair ". Cette notion propre à la VGAE, introduit un type de transgression sexuelle rattachée à Eve. Nous recherchons les sources de ce type de transgression pour élucider ensuite son rapport avec d’autres péchés liés également à Eve dans la VGAE.

  • Titre traduit

    The representation of the woman and the invention of the notion of "sin of flesh" in the Greek Life of Adam and Eve


  • Résumé

    The Greek Life of Adam and Eve (VGAE) has been classified among the Apocrypha of the Old Testament and would be a text composed between the 1st century BCE and the 1st century CE, from some traditions belonging to the Hellenistic Judaism. Attested by twenty-seven Greek manuscripts, this book presents the story of Adam and Eve before and after their expulsion from Paradise. These manuscripts are a part of a larger whole, the Life of Adam and Eve (LAE), acknowledged by eight different versions (Greek, Latin, Georgian, Armenian, Slavonic, Romanian, Coptic and Arabic).Our dissertation analyzes the representation of the woman and the invention of the notion of "sin of flesh"; on one hand, according to the study of the manuscripts of the GLAE and, on the other hand, from a comparison of the GLAE with the remaining versions of the LAE and with other sources showing a similar perspective.First, we dedicate to the polemic regarding the origin’s milieu and dating of the GLAE, with an exposition of the actual research (according to three theses: Jewish origin, Christian origin, and the "prudent position"). Within this discussion, we incorporate a second controversy, concerning the priority of the Greek version inside the LAE.Second, we concentrate on the representation of the woman, from the cohesive consideration of the innocence and the guilt of Eve in the GLAE. By including these representations in the context of the sources of the Second Temple, we assign a more complex and heterogeneous understanding to the GLAE.Third, we consider the invention of the notion of "sin of flesh". This concept specific to the GLAE, introduced a type of sexual transgression attached to Eve. We look for the sources of this type of transgression to elucidate then its relation with other sins also associated with Eve in the GLAE.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?